Posts

Réactions aux commentaires du commissaire aux langues officielles

Plusieurs articles font état des réactions du milieu politique en ce qui a trait aux commentaires de Graham Fraser, ce dernier souhaitant que le Québec se dote d’un bureau des affaires anglophones. Il rappelle les difficultés que rencontrent les Québécois d’expression anglaise. L’on retrouve des textes sur les sites de CJAD News, CTV News Montreal et The Suburban.

Par ailleurs, The Gazette appuie fermement les propos du commissaire aux langues officielles dans un éditorial. Le journal affirme qu’une telle structure est plus nécessaire que jamais. Pour consulter cet éditorial, veuillez cliquer sur ce lien.

Réactions partagées dans la région quant à la création d’un bureau pour les affaires anglophones

Par ici.radio-canada.ca

L’idée de mettre sur pied un bureau pour les affaires anglophones suscite des réactions ambivalentes en Outaouais. Il s’agit d’une demande du commissaire aux langues officielles du Canada, Graham Fraser.

Ce dernier croit qu’un tel bureau permettrait de mieux s’occuper des préoccupations des 600 000 Québécois de langue anglaise.

Le président de l’Association régionale West Quebecers, James Shea, partage cette opinion.

Pour en lire plus…

Plus de services pour les Québécois d’expression anglaise

Il s’agit d’une entrevue de la directrice générale du QCGN Sylvia Martin-Laforge sur les ondes de Global News Montreal. Elle commente la sortie du commissaire aux langues officielles Graham Fraser pour ce qui concerne la mise sur pied d’un bureau pour les affaires anglophones.

Plus d’efforts demandés au Québec pour la minorité anglophone

Par Giuseppe Valiente, La Presse Canadienne

Le gouvernement du Québec a rejeté une nouvelle demande du commissaire aux langues officielles du Canada, Graham Fraser, de faire plus pour mieux servir la communauté anglophone minoritaire de la province.

En entrevue à La Presse Canadienne, Graham Fraser a dit avoir rencontré les trois libéraux anglophones du gouvernement provincial et a dit qu’il n’avait reçu «aucune indication» montrant que le gouvernement compte créer un bureau pour les affaires anglophones qui aurait comme tâche de s’occuper des préoccupations des 600 000 Québécois de langue anglaise.

Des groupes communautaires ne sont pas surpris de la réaction du gouvernement libéral, dont les actions et les paroles ne sont pas conséquentes, croient-ils.

Pour en lire plus…

 

Le projet de loi 10 est une catastrophe pour les institutions des Québécois d’expression anglaise

Cet article de Peggy Curran dans The Gazette relate les craintes du QCGN et de ses partenaires dans la communauté d’expression anglaise quant au projet de loi 10. Il faut suite à une table éditoriale.

Pour en lire plus…

Les Libéraux accusés de vouloir imposer le projet de loi 10

Ce reportage de la journaliste de CJAD News Angelica Montgomery rapporte que le gouvernement provincial du Parti libéral du Québec semble déterminer à imposer son projet de loi 10 malgré l’opposition de plusieurs groupes, y compris le QCGN dont la directrice générale est citée.

Pour en lire plus…

Les Libéraux ont rejeté les groupes anglophones

Cette exclusivité de la journaliste de CJAD News Angelica Montgomery porte sur la façon dont les députés du PLQ ont tenté d’exclure tous les groupes représentant les Québécois d’expression anglaise des auditions publiques sur le projet de loi 10. Ils ont même essayé d’exclure le QCGN.

Pour en lire plus…

Le projet de loi 10 met de la pression sur les députés libéraux

Cet article de Don Macpherson dans The Gazette fait mention du QCGN dans le contexte du projet de loi 10. Le chroniqueur affirme que ledit projet de loi représente un test pour les députés libéraux qui représentent les Québécois d’expression anglaise.

Pour en lire plus…

Sylvia Martin-Laforge à Global afin de discuter du projet de loi 10

La directrice générale du QCGN, Sylvia Martin-Laforge, était de passage à Global News Montreal afin de donner une entrevue à Jamie Orchard. Elle démontre pourquoi le QCGN est inquiet que la communauté d’expression anglaise soit exclue du débat au sujet du projet de loi 10.

Le ministre de la Santé et quelques autres députés tentent de rassurer la communauté d’expression anglaise

Cet article dans The Gazette rapporte les propos du ministre de la Santé Gaétan Barrette, ce dernier affirmant que la voix de la communauté d’expression anglaise sera entendue lors des auditions publiques sur le projet de loi 10 même si le QCGN sera le seul et unique représentant de ladite communauté.

Pour en lire plus…