Posts

Langues officielles : Québec fait part de ses orientations à Ottawa

Québec – Au moment où Ottawa se prépare à une modernisation de la Loi sur les langues officielles, Québec croit essentiel que celle-ci adopte une vision plus globale des langues officielles et reconnaisse que des deux langues officielles, le français est la seule à être minoritaire dans l’ensemble du Canada.

Dans le contexte des travaux de modernisation, la ministre québécoise responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne, Sonia LeBel, a voulu faire part des cinq orientations du Québec à ce sujet au gouvernement fédéral.

Read more (In French only)

Langue française : 2021, l’année d’une révolution linguistique à Ottawa?

Par Mario Polèse, professeur émérite à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS)

Je crois rêver : Justin Trudeau donne son appui à la loi 101. Son lieutenant québécois, Pablo Rodriguez, nous annonce pas moins qu’un « changement de paradigme », la fin, si j’ai bien compris, de la conception symétrique des deux langues officielles, principe cher à Trudeau père.

La ministre Mélanie Joly nous dit que la promotion du français sera un élément clé de la modernisation promise de la Loi sur les langues officielles. Le Parti conservateur n’est pas en reste. Son nouveau chef, Erin O’Toole, se dit favorable à soumettre les entreprises à charte fédérale à la loi 101 et à l’accroissement des pouvoirs du Québec en matière d’immigration.

Read more (In French only)

2021, l’année des langues officielles

Avec un peu de chance (et beaucoup de volonté politique), 2021 pourrait être une année marquante pour les droits linguistiques, un peu partout au pays. Tans à Ottawa qu’à Fredericton, Toronto et Edmonton, des décisions importantes seront prises quant à l’avenir de la francophonie canadienne.

Read more (In French only)

BILAN 2020 : ENCORE BEAUCOUP D’ATTENTES POUR LES LANGUES OFFICIELLES

Une fois n’est pas coutume, le dossier des langues officielles s’est taillé une place de choix dans les débats parlementaires, à Ottawa. Le déclin du français et la modernisation de la Loi sur les langues officielles ont suscité de nombreux échanges, même si la COVID-19 a limité les avancées et soulevé des problèmes.

Read more (In French only)

Anglos skeptical about CAQ plan to reinforce French Language Charter

November 25, 2020 – Members of Quebec’s English-speaking community have reacted with skepticism over promises by the Legault government to respect the rights of the minority in its overhaul of the French Language Charter. “We heard the same thing about Bill 40, and the Quebec English School Boards Association is in court now defending our constitutional right to manage our own schools,” said Kevin Shaar, vice-president of the Quebec Community Groups Network. Read more

Québec soulève l’ire des francophones hors Québec

Dans cet article dans The Gazette, Sue Montgomery fait état de la colère des francophones du reste du Canada suite à la décision du gouvernement du Québec d’intervenir en faveur du gouvernement du Yukon dans le cadre d’une affaire entendue par la Cour suprême du Canada. La commission scolaire francophone du Yukon en appelle d’un jugement de la Cour d’appel afin d’obtenir davantage de ressources pour ses écoles.

Pour en lire plus…

Le QCGN appuie l’intention du projet de loi de la sénatrice Chaput

Communiqué de presse

Le Quebec Community Groups Network est fier d’appuyer le projet de loi S-205 qui renforcerait les droits constitutionnels prévus à l’article 20 de la Loi sur les langues officielles. Tel est le message que le QCGN transmettra au Comité permanent des langues officielles du Sénat qui étudie présentement le projet de loi S-205 intitulé la Loi modifiant la Loi sur les langues officielles.

Ce projet de loi privé présenté par la sénatrice Maria Chaput introduirait le concept de qualité égale dans chaque langue officielle pour ce qui concerne les communications et les services offerts par les institutions fédérales. Ledit projet de loi modifierait aussi le critère utilisé afin de déterminer s’il y a une demande importante pour des communications et des services dans une des langues officielles. La législation proposée aurait aussi pour effet d’accroître le nombre de lieux où les institutions fédérales auraient le devoir d’offrir des communications et des services dans les deux langues officielles. 

Pour en lire plus…

Les droits linguistiques ne doivent point être sacrifiés

Dans cet éditorial, le quotidien The Gazette affirme, en mentionnant notamment le projet de recherche du QCGN quant aux aînés d’expression anglaise, que les droits des minorités linguistiques ne peuvent être mis au rencart en cette ère de coupures budgétaires aux gouvernements provincial et fédéral.

Pour en lire plus…

Le rapport du commissaire aux langues officielles: Le QCGN encourage les plaintes qui assurent le respect de la loi

Press release

Montréal, le 7 octobre 2014 — Les plaintes donnent des résultats. Il s’agit d’un des principaux messages du rapport annuel 2013-14 du commissaire aux langues officielles, Graham Fraser, dévoilé aujourd’hui. Fraser souligne qu’une de ses tâches est d’examiner les cas caractérisés par un manquement aux droits et aux privilèges à l’endroit d’individus ou de groupes par les autorités fédérales.

Le thème du rapport est comment le commissaire Fraser fait en sorte que les institutions fédérales respectent la Loi sur les langues officielles, et ce, qu’il s’agisse d’un processus de résolution facilitée ou d’une intervention devant les tribunaux.

Pour en lire plus…

Les observations du commissaire confirment les préoccupations du Québec d’expression anglaise

Pour diffusion immédiate

Montréal, le 7 novembre 2013– Le Quebec Community Groups Network (QCGN) est tout à fait d’accord avec l’évaluation du commissaire aux langues officielles concernant la situation de la communauté d’expression anglaise du Québec et les défis auxquels elle fait face, ainsi que sa suggestion faite au gouvernement provincial de nommer un ministre responsable des communautés d’expression anglaise.

Dans son rapport annuel 2012‑2013 diffusé plus tôt aujourd’hui, le commissaire Graham Fraser précise que, depuis son élection, le Parti Québécois exprime de plus en plus de préoccupations à propos de la menace qui pèse sur le français au Québec.

« Nous sommes d’accord avec le commissaire Fraser lorsqu’il dit que le français est vulnérable, mais également lorsqu’il affirme qu’il existe une différence fondamentale entre le rôle dominant que joue l’anglais sur la scène internationale et l’anglais parlé par la communauté d’expression anglaise du Québec », a affirmé le vice‑président du QCGN, James Shea, qui était sur place pour la diffusion du rapport. 

Lire la suite…