Le malaise

Dans une entrevue qui a fait date, René Lévesque avait déclaré : « On n’est pas dans un goulag […] Dieu sait si, quant à moi du moins, le fédéralisme canadien est un système de broche à foin qui trop souvent gêne notre développement. Mais par ailleurs, c’est quand même un système où les gens ont la liberté de respirer, de dire ce qu’ils ont à dire, y compris celle de prétendre à un autre régime à l’intérieur même du régime actuel. »

Il serait en effet exagéré de dire que les Québécois étouffent dans le Canada, malgré les frustrations qu’ils peuvent éprouver. Il ne s’agit pas d’oppression dans le sens usuel du terme, mais plutôt d’une sorte de malaise permanent engendré par leur statut de minorité, qui se manifeste de diverses façons et qui ne pourra qu’augmenter au fur et à mesure où le poids démographique, et conséquemment politique, du Québec ira en diminuant.

Read more (In French only)