(Vidéo) Les aînés anglophones vivant à l’extérieur de Montréal déplorent l’accès limité aux journaux de langue anglaise

Les résidents anglophones de l’extérieur de la grande région de Montréal disent se sentir coupés, voire abandonnés. Depuis des mois, ils n’ont pas pu mettre la main sur les publications de la plupart des journaux de langue anglaise.

« Cela affecte vraiment la vitalité de notre communauté en termes d’accès à ce qui se passe », déclare Eva Ludvig, membre du conseil d’administration du Quebec Community Groups Network.

Regarder ici