Un groupe de défense des droits des Anglophones obtient une première réunion avec le premier ministre pour discuter de ses préoccupations

Le Quebec Community Groups Network a eu l’occasion de discuter des préoccupations de la communauté d’expression anglaise avec le premier ministre vendredi lors d’une rencontre privée, une occasion rare qui survient particulièrement tôt dans le mandat d’un nouveau gouvernement. « Nous n’avons jamais rencontré un premier ministre du Québec si tôt dans son mandat », explique le président du QCGN, Geoffrey Chambers.

Lire la suite (en anglais seulement)