Un député de la CAQ promet d’agir sur la signalisation à l’hôpital de Lachute et revient 17 heures plus tard

Le secrétaire du premier ministre François Legault responsable des relations avec les Québécois d’expression anglaise, semble avoir brisé le rang jeudi soir, affirmant qu’il travaillait en privé pour résoudre un conflit linguistique à l’hôpital de Lachute.

Le député Christopher Skeete a écrit sur Twitter qu’il était en contact avec les bureaux des ministres de la Santé et de la Culture et a suggéré aux personnes concernées de “rester à l’écoute”.

“Le (premier ministre) a raison de dire que nous devons respecter nos lois, mais les soins de santé est une autre affaire”, a déclaré Skeete.

“Surtout dans des régions comme Lachute où nous avons 17% d’anglophones.”

Le mois dernier, le chien de garde linguistique du Québec a ordonné à l’hôpital de retirer les pancartes anglaises indiquant «urgence» et «stationnement» autour de l’hôpital, ce qui a provoqué le tollé des maires locaux.

Plus tôt jeudi, Legault avait déclaré qu’il ne protégerait pas les panneaux anglais, expliquant que «la loi 101 doit être protégée».

Lire la suite (en anglais seulement)