Trudeau dit qu’il aurait ‘peut-être’ dû parler anglais lors de la séance de discussion à Sherbrooke (EN)

“Quebec’s deep-rooted linguistic tensions flared up in unlikely fashion Wednesday as Prime Minister Justin Trudeau was forced to explain why he refused to answer questions in English at a town hall meeting.”

Publié dans le National Post, cet article de Morgan Lowrie, journaliste pour la Presse Canadienne, explique l’événement qui s’est passé suite aux réponses en français du premier ministre Justin Trudeau à des questions posées en anglais lors d’une séance de discussion à Sherbrooke le 17 janvier dernier. L’article rappelle comment Trudeau avait évité les controverses linguistiques jusqu’à présent surtout considérant les gains électoraux au Québec par le parti Libéral.

Lowrie introduit ensuite des commentaires du QCGN et de son président James Shea qui réclament une excuse formelle de la part du premier ministre. L’article inclut également des réponses de Gerald Cutting, président de l’Association des Townshippers, et du président de la Société Saint-Jean-Baptiste décrit comme un improbable défenseur des actions de Trudeau à Sherbrooke.

Lisez l’article complet sur le site du National Post.