Trudeau aurait dû répondre en français et en anglais

“Dans son rapport préliminaire d’enquête, dont #ONfr a obtenu copie, la commissaire aux langues officielles du Canada, Ghislaine Saikaley, juge fondées les plaintes à l’encontre du gouvernement de Justin Trudeau pour les manques observés en matière de langues officielles pendant la tournée pancanadienne du premier ministre.”

Le rapport préliminaire émet comme principale conclusion que le premier ministre aurait dû s’adresser dans les deux langues officielles pendant sa tournée pan-canadienne. Selon le Commissariat aux langues officielles, la transmission d’informations par les ministres et par le premier ministre lorsqu’ils agissent en tant que chefs d’institutions fédérales ou du gouvernement souligne qu’ils ne sont pas exemptés de respecter la Loi sur les langues officielles.

Les excuses formulées au Quebec Community Groups Network, et à l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario ne sauraient suffire selon le porte-parole aux langues officielles pour le Nouveau Parti démocratique, François Choquette.

Lire l’article complet dans sur le site de TFO