Archive d’étiquettes pour : Université Concordia

L’Université Concordia réduit son budget dans un contexte économique difficile

Alors que l’Université Concordia est confrontée à un déficit de $36 millions, elle a annoncé d’importantes réductions de ses dépenses. Cette annonce fait suite à une baisse historique des inscriptions, que l’institution universitaire attribue à la hausse des frais de scolarité imposée par le gouvernement québécois aux étudiants hors Québec. Eva Ludvig, présidente du QCGN, commente la situation.

Lire la suite

Hausse des frais de scolarité au Québec : Les universités McGill et Concordia intentent une action en justice

La volonté du gouvernement du Québec de continuer à cibler les étudiants universitaires de l’extérieur de la province en augmentant les frais de scolarité est « très dommageable » pour les universités McGill et Concordia, déclare Sylvia Martin-Laforge, directrice générale du Quebec Community Groups Network (QCGN). Dans un reportage vidéo réalisé par Global News, elle souligne que de graves dommages sont simultanément infligés « à Montréal et au Québec ».

Lire la suite

Le plan catastrophique sur les frais de scolarité est une « attaque directe » contre les universités anglaises, selon McGill

Le Québec a l’intention d’aller de l’avant avec de nouvelles mesures s’appliquant aux universités de langue anglaise. Dans une lettre envoyée à McGill, Concordia et Bishop’s, la ministre provinciale de l’Enseignement supérieur, Pascale Déry, explique que les frais de scolarité pour les étudiants de l’extérieur de la province augmenteront de 33 % à partir de l’automne prochain, et que 80 % de ces étudiants devront atteindre un niveau intermédiaire en français à partir de l’automne 2025. Le Quebec Community Groups Network fait partie des nombreuses voix qui s’élèvent contre ces mesures.

Lire la suite

« Catastrophique » : Le Québec s’apprête à imposer des exigences plus élevées en matière de langue française dans les universités anglaises

Les dernières propositions du gouvernement de la Coalition Avenir Québec visant à protéger le français créent des « véritables menaces existentielles » pour les universités anglophones du Québec, déclare Eva Ludvig, présidente du Quebec Community Groups Network. L’objectif du gouvernement de faire en sorte que 80 % des étudiants de l’extérieur de la province qui fréquentent ces établissements atteignent un niveau intermédiaire de français à la fin de leurs études est « complètement irréaliste », affirme Fabrice Labeau, vice-provost de l’Université McGill.

Lire la suite

Legault fait la sourde oreille aux universités anglophones : McGill et Concordia

Alors que le gouvernement de la Coalition Avenir Québec propose d’augmenter les frais de scolarité pour les étudiants de l’extérieur de la province, McGill et Concordia affirment avoir tenté de joindre le premier ministre François Legault et son gouvernement, mais en vain. « Il y a déjà eu de graves conséquences à la suite de cette proposition de politique mal pensée – avant même qu’elle ne prenne sa forme finale », a déclaré le QCGN à la Montreal Gazette.

Lire la suite

Québec octroie une bourse de 350 000 $ à Concordia et 600 000 $ aux groupes anglophones

L’Université Concordia a reçu une bourse de 350 000 $ du Secrétariat aux Relations avec les Québécois d’expression anglaise du gouvernement du Québec qui vise à soutenir la « vitalité des communautés d’expression anglaise par le biais de projets de recherche, de conférences et d’activités de sensibilisation qui rassemblent des enseignants, des artistes, des organismes communautaires et le gouvernement provincial ».

Les fonds iront au Réseau de recherche sur les communautés québécoises d’expression anglaise (QUESCREN) de l’université qui « offre diverses occasions de promouvoir la compréhension et a vitalité des communautés minoritaires d’expression anglaise par le biais de la recherche, de la mobilisation des connaissances, du réseautage et de la sensibilisation ».

Read more

Weil promet un plan d’action agressif pour les Anglos

“With only a single session left to go before the next October election, Kathleen Weil — Québec’s Minister in charge of the so-called ‘Anglo’ file – told The Suburban that the Couillard administration is determined to work out a “…real and concrete” action plan in order to preserve and protect the vitality of what’s left of Québec’s English-speaking communities throughout the province.”

La ministre responsable des relations avec les Québécois d’expression anglaise, Kathleen Weil, a dit qu’elle était déterminée de présenter un plan d’action concret et tangible pour aider les communautés d’expression anglaise du Québec, selon The Suburban. La semaine dernière, Weil a rencontré plus de 40 leaders de la communauté lors d’un forum à l’Université Concordia.

Parmi les leaders, Eric Maldoff, le président du comité sur la santé et les services sociaux du QCGN, a notamment dit que les droits des Québécois d’expression anglaise sont bafoués par le gouvernement puisqu’ils doivent les réclamer.

Lisez l’article publié dans The Suburban

Le prochain budget de Québec adressera les besoins des anglophones

“Quebec’s minister responsible for anglophone issues is raising hopes that the concerns and needs of the province’s English-speaking communities will be tackled in a concrete way in Quebec’s next budget.”

La ministre Kathleen Weil a tenu un forum d’une journée à l’Université Concordia afin d’entendre ce que les 40 leaders de groupes et d’institutions qui desservent les communautés de langue anglaise du Québec. Weil dit que le gouvernement libéral souhaite présenter un plan d’action sur cinq ans sur des enjeux qui ont été présentés lors des consultations en ligne et sa tournée des communautés. Elle a également précisé que le nouveau secrétariat serait partie intégrale du gouvernement du Québec.

Le président du QCGN, James Shea, a dit que l’engagement de Weil est un réel accord afin de s’entendre avec la communauté d’expression anglaise. Sharlene Sullivan, la directrice exécutive de Neighbours Regional Association of Rouyn-Noranda, a exprimé ses préoccupations contre un contre-coup possible suite au regain d’intérêt du gouvernement envers les Québécois d’expression anglaise.

Lisez l’article publié dans le Montreal Gazette