Archive d’étiquettes pour : Université Bishop's

Le plan catastrophique sur les frais de scolarité est une « attaque directe » contre les universités anglaises, selon McGill

Le Québec a l’intention d’aller de l’avant avec de nouvelles mesures s’appliquant aux universités de langue anglaise. Dans une lettre envoyée à McGill, Concordia et Bishop’s, la ministre provinciale de l’Enseignement supérieur, Pascale Déry, explique que les frais de scolarité pour les étudiants de l’extérieur de la province augmenteront de 33 % à partir de l’automne prochain, et que 80 % de ces étudiants devront atteindre un niveau intermédiaire en français à partir de l’automne 2025. Le Quebec Community Groups Network fait partie des nombreuses voix qui s’élèvent contre ces mesures.

Lire la suite

« Catastrophique » : Le Québec s’apprête à imposer des exigences plus élevées en matière de langue française dans les universités anglaises

Les dernières propositions du gouvernement de la Coalition Avenir Québec visant à protéger le français créent des « véritables menaces existentielles » pour les universités anglophones du Québec, déclare Eva Ludvig, présidente du Quebec Community Groups Network. L’objectif du gouvernement de faire en sorte que 80 % des étudiants de l’extérieur de la province qui fréquentent ces établissements atteignent un niveau intermédiaire de français à la fin de leurs études est « complètement irréaliste », affirme Fabrice Labeau, vice-provost de l’Université McGill.

Lire la suite

L’Université Bishop’s tiendra son troisième programme d’immersion d’une semaine sur la participation citoyenne pour les jeunes Québécois d’expression anglaise

Ce samedi, plus de 50 jeunes Québécois d’expression anglaise de 18 à 26 ans se réuniront à l’Université Bishop’s en Estrie dans le cadre du troisième programme d’immersion d’une semaine sur la société québécoise.

La programmation du Forum donnera l’opportunité aux jeunes Québécois d’apprendre, de partager, d’inspirer et d’être inspiré. Les participants et participantes rencontreront des politiciens, des chefs d’entreprise, des fonctionnaires, des directeurs d’organismes à but non lucratif, des journalistes et des professeurs universitaires afin de bénéficier de leurs perspectives sur le Québec. Tout au long de la semaine, les participants travailleront en petits groupes et rédigeront des déclarations de principe sur les changements législatifs qu’ils souhaiteraient voir au Québec et les présenteront à une simulation parlementaire qui se tiendra jeudi.

Lire la suite