Archive d’étiquettes pour : Secretariat aux relations avec les Quebecois d’expression anglaise

Opinion : Le Secrétariat aux Relations avec les Québécois d’expression anglaise se taille une place

Ce fut un long périple pour la communauté d’expression anglaise du Québec depuis que la Loi 22 a fait du français la langue officielle de la province en 1974 : de la Loi 101 et deux référendums sur l’indépendance aux nombreux autres événements qui ont rapidement suivis, le contexte sociolinguistique qui s’est manifesté a changé la communauté d’expression anglaise de manière irrévocable.

Près d’un demi-million d’anglophones ont quitté la province, plusieurs des institutions de la communauté ont été assimilées ou transformées et la lutte contre une foule de problèmes socioéconomiques –de soins adéquats pour les aînés à un fort taux de chômage chez de jeunes– ont dévitalisé plusieurs communautés.

Je suis une de ces personnes parmi les nombreux Québécois d’expression anglaise qui comprend qu’il était nécessaire de protéger et de promouvoir la langue française au Québec entourée telle qu’elle est d’une mer d’anglophonie nord-américaine. Je ne pensais pas, par contre, que la communauté d’expression anglaise au Québec –ma communauté– finirait par payer un prix si élevé pour cet engagement.

Lire la suite (en anglais seulement)

Le Québec investit près de 7 millions de dollars dans la communauté anglophone

C’est avec un nouveau programme que la province espère aider la communauté d’expression anglaise.

La ministre responsable des relations avec les Québécois d’expression anglaise, Kathleen Weil, a annoncé que près de 7 millions de dollars iront à des organismes offrant des services aux Québécois d’expression anglaise.

Le Quebec Community Groups Network (QCGN) dit que le programme de subventions soit quelque chose pour lequel il insiste, il faut faire encore plus de travail.

“Nous prenons une vision positive du potentiel”, a déclaré le président du QCGN, Geoffrey Chambers. “Tous ces groupes sont de bons groupes, mais ils existent parmi 250 autres groupes qui n’étaient pas là, alors nous avons plus à faire.”

Lire la suite

Des groupes anglophones reçoivent de l’argent du gouvernement

Des organismes communautaires commencent à voir une partie de l’argent de la part du nouveau Secrétariat aux Relations avec les Québécois d’expression anglaise et la ministre responsable, Kathleen Weil, promet qu’il y en aura davantage.

La ministre Weil a annoncé que 950 000 $ iront à cinq groupes qui appuient les communautés d’expression anglaise de la province au courant des deux prochaines années, plus spécifiquement aux projets qui composent avec les enjeux mentionnés lors de récentes consultations publiques :

  • 350 000 $ iront au Réseau de recherche sur les communautés québécoises d’expression anglaise (QUESCREN) de l’Université Concordia
  • 230 000 $ iront au Community Groups Network (QCGN);
  • 230 000 $ iront au English-Language Arts Network (ELAN)
  • 80 000 $ iront au CAMI (Council for Anglophone Magdalen Islanders);
  • 60 000 $ iront au Centre de ressources pour l’étude des Cantons-de-l’Est (CRCE).

Lire la suite (en anglais seulement)

 

Les libéraux promettent de donner 950 000 $ aux groupes anglophones

Le gouvernement provincial promet de donner 950 000 $ à cinq groupes anglophones au courant des deux prochaines années.

Kathleen Weil, la ministre responsable des relations avec les Québécois d’expression anglaise, a fait l’annonce lundi à l’Université Concordia.

Elle explique que les fonds proviennent du budget du Secrétariat et serviront à enrichir les programmes scolaires, à améliorer le tourisme et plus.

Le English Language Arts Network, le Council for Anglophone Magdalen Islanders et d’autres groupes se disent heureux de l’augmentation du financement, mais reconnaissent un certain niveau de cynisme après avoir été pris pour acquis par les partis politiques au Québec.

Lire la suite

Québec octroie une bourse de 350 000 $ à Concordia et 600 000 $ aux groupes anglophones

L’Université Concordia a reçu une bourse de 350 000 $ du Secrétariat aux Relations avec les Québécois d’expression anglaise du gouvernement du Québec qui vise à soutenir la « vitalité des communautés d’expression anglaise par le biais de projets de recherche, de conférences et d’activités de sensibilisation qui rassemblent des enseignants, des artistes, des organismes communautaires et le gouvernement provincial ».

Les fonds iront au Réseau de recherche sur les communautés québécoises d’expression anglaise (QUESCREN) de l’université qui « offre diverses occasions de promouvoir la compréhension et a vitalité des communautés minoritaires d’expression anglaise par le biais de la recherche, de la mobilisation des connaissances, du réseautage et de la sensibilisation ».

Read more

La communauté est satisfaite du financement du Secrétariat

Montréal, le 23 avril 2018 – Le Quebec Community Groups Network (QCGN) se réjouit de voir le nouveau Secrétariat aux relations avec les Québécois d’expression anglaise investir 950 000 $ dans des projets qui favoriseront la vitalité des communautés anglophones du Québec.

L’octroi de ce financement a été annoncé lundi par Kathleen Weil, ministre responsable de l’Accès à l’information et de la Réforme des institutions démocratiques ainsi que ministre responsable des Relations avec les Québécois d’expression anglaise. Ces fonds seront acheminés par l’intermédiaire de l’Université Concordia et du Réseau de recherche sur les communautés québécoises d’expression anglaise (RRCQEA). Constitué de chercheurs, d’intervenants, d’établissements d’enseignement et d’autres organismes, le RRCQEA est établi à l’École des affaires publiques et communautaires de l’Université Concordia.

Un montant d’environ 350 000 $ sera mis à la disposition du réseau RRCQEA pour soutenir la recherche sur les communautés d’expression anglaise et les activités de sensibilisation. Mentionnons notamment la tenue du forum bisannuel de la Table d’éducation interordres du RRCQEA, intitulé Minority Community Vitality through Education, qui se tiendra cet automne. Une étude de faisabilité visant à examiner la possibilité de créer un Centre d’excellence en économie sociale sera également menée en collaboration avec les partenaires de l’Université Concordia.

Lire la suite et télécharger le communiqué complet