Articles

LANGUES OFFICIELLES : UN BILAN DE SESSION MITIGÉ

De leur côté, les Anglo-Québécois rejettent eux aussi le projet de loi C-32, mais pour des motifs totalement différents de ceux du Bloc Québécois.

L’approche asymétrique du projet de loi C-32, qui reconnait le français comme la plus menacée des deux langues officielles du pays, est « une attaque claire contre l’égalité des langues officielles du Canada », selon le Quebec Community Groups Network (QCGN)

« Traditionnellement, la Loi sur les langues officielles donnait vie aux droits constitutionnels en matière de langues officielles. Ces droits définissent en grande partie la relation entre les Canadiens et notre gouvernement fédéral. La Loi a été fondée sur le principe que le français et l’anglais sont égaux en droit », déclare le QCGN dans un communiqué publié plus tôt cette semaine.

 

Lire plus ici

Le transfert d’écoles et l’état des relations avec les anglos au Québec

L’absence de l’avis de la communauté d’expression anglaise face aux questions concernant les commissions scolaires et du transfert d’écoles anglophones vers le secteur francophone indique l’état la relation entre le gouvernement du Québec et de notre communauté, affirme le président du QCGN, Geoffrey Chambers.

Lire la suite (en anglais seulement)