Archive d’étiquettes pour : Projet de loi C-13

Éditorial : Défendre la minorité anglophone

Les préoccupations concernant la protection des droits des Québécois d’expression anglaise dans le projet de loi C-13 exprimées par le Quebec Community Groups Network, entre autres, « ont été courageusement présentées à Ottawa par plusieurs députés libéraux de Montréal », peut-on lire dans un article du comité de rédaction du Montreal Gazette. Le fait que ces députés soient critiqués par leurs collègues parlementaires et par plusieurs commentateurs politiques pour leur défense de la minorité anglophone du Québec « est profondément décourageant ».

Lire la suite

QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UNE LANGUE COMMUNE ET UNE LANGUE OFFICIELLE?

Lors de la réunion du Comité permanent des langues officielles de la Chambre des communes le 31 janvier 2023, une motion du Bloc Québécois d’insérer « Le français comme langue commune de la nation québécoise » dans la Loi sur les langues officielles du Canada (LLO) a été rejetée. La majorité des députés sur le comité qui étudient la Loi C-13 qui modifierait la LLO, étaient inconfortables avec le concept d’une ‘langue commune’ contenue dans la législation canadienne.

Le QCGN n’appuie pas l’utilisation de « langue commune », un terme qui apparaît dans la Loi 96 afin d’unilatéralement modifier la Loi constitutionnelle de 1867.

Lire la suite

À LA DÉFENSE DES DROITS DES MINORITÉS LINGUISTIQUES

Contrairement à ce qu’ont prétendu certains commentateurs politiques, la tentative des députés libéraux de supprimer la mention de la Charte de la langue française du projet de loi C-13 visait à corriger une grave lacune du projet de loi qui aurait des effets constitutionnels pour les minorités linguistiques du pays, et non à mener une « croisade contre le français ».

Lire la suite

C’est personnel : l’impact des lois sur la langue

L’ancien président du QCGN et de l’Association des Townshippers, Gerald Cutting, offre une perspective personnelle sur la politique linguistique au Québec dans un commentaire du Townships Sun.

Lire la suite

Toronto Star

Un député ontarien s’en prend à ses collègues libéraux pour avoir critiqué de façon « honteuse » la loi sur la langue

Les Québécois anglophones comptent sur la reconnaissance et le soutien du gouvernement fédéral, déclare Eva Ludvig, présidente du QCGN, au Toronto Star. La référence à la Charte de la langue française du Québec dans le projet de loi fédéral C-13 « érode cette notion d’égalité [et] de soutien par le gouvernement fédéral ».

Lire la suite

Les organismes communautaires considèrent le projet de loi C-13 comme un recul important pour les Québécois d’expression anglaise

« Il s’agit d’un recul majeur pour les droits des Québécois d’expression anglaise », déclare Eva Ludvig, présidente du QCGN, à propos de la reconnaissance de la Charte de la langue française dans le projet de loi C-13. Le Comité permanent des langues officielles avait rejeté les propositions des membres libéraux du comité visant à supprimer la référence à la Charte dans le C-13, tandis que les propositions du Bloc Québécois visant à ancrer davantage la Charte dans la Loi sur les langues officielles ont été adoptées.

Lire la suite

L’opposition bloque les propositions visant à retirer la charte de la langue française du projet de loi C-13

La proposition libérale visant à retirer la mention de la Charte de la langue française du projet de loi C-13 a été bloquée en comité par les partis d’opposition vendredi. « Malgré les meilleurs efforts de plusieurs députés libéraux, dont Anthony Housefather, Patricia Lattanzio et Marc Garneau, il est clair pour nous que les dés sont pipés en défaveur du Québec d’expression anglaise », peut-on lire dans une déclaration de la présidente du QCGN, Eva Ludvig.

Lire la suite

Un comité de la Chambre des communes vote pour l’abandon des Québécoises et des Québécois d’expression anglaise

Le Quebec Community Groups Network (QCGN) est profondément déçu que le Comité permanent des langues officielles de la Chambre des communes ait permis une référence à la Charte de la langue française de demeurer dans de nouvelles mesures législatives fédérales linguistiques qui visent à modifier la Loi sur les langues officielles du Canada.

Lire la suite

LANGUES OFFICIELLES : JUSTIN TRUDEAU A « CHOISI LE CAMP » DES ANGLOPHONES

Avec les changements spectaculaires proposés à la Loi sur les langues officielles, les droits linguistiques de la communauté anglophone du Québec sont actuellement traités avec dédain tant par le gouvernement fédéral que par la communauté francophone majoritaire de la province, déclare Sylvia Martin-Laforge, directrice générale du Quebec Community Groups Network (QCGN), à ONfr. Geneviève Tellier, politologue à l’Université d’Ottawa, adopte un point de vue différent.

Lire la suite

Une bombe à retardement constitutionnelle

Le gouvernement fédéral semble passer à côté d’une bombe à retardement constitutionnelle pour éviter de provoquer le premier ministre François Legault, tout en ignorant les conséquences périlleuses que son approche actuelle pourrait entraîner, écrivent Eva Ludvig et Joan Fraser, respectivement présidente et membre du conseil du QCGN.

Lire la suite