Archive d’étiquettes pour : Projet de loi 96

Le QCGN réclame un examen plus poussé et un débat sur la proposition du Québec

Une forte majorité de Canadiens hors Québec et une minorité non négligeable à l’intérieur de cette province s’inquiètent de la proposition de modification unilatérale de la Constitution canadienne, affirmant que le Québec est une nation et que sa langue officielle est le français.

C’est ce qui ressort d’un sondage national sur la modification de la Constitution et la reconnaissance de la nation québécoise, réalisé par Léger Marketing pour le Quebec Community Groups Network (QCGN) et l’Association d’études canadiennes (AEC).

Lire la suite

La modification de la constitution et la reconnaissance de la nation Québécoise

Les résultats du sondage ont été recueillis par le biais d’un panel web réalisé par Léger pour le Quebec Community Groups Network et pour l’Association d’études canadiennes auprès d’un échantillon de 1501 Québécois âgés de 18 ans et plus, du 21 au 23 mai 2021.

À titre de comparaison, un échantillon aléatoire de 1 623 répondants aurait une marge d’erreur de ±2,95 %, 19 fois sur 20.

Lire la suite

Les anglophones et les allophones sont “moins fiers” d’être Québécois en raison de la loi 96 : sondage

Selon un sondage, une majorité de non-francophones se sentent “moins fiers d’être Québécois” à la suite du nouveau projet de loi sur la langue du gouvernement Legault.

Près de 80 pour cent des anglophones et 63,5 pour cent des allophones ont donné la réponse ci-dessus en réponse au renforcement de la Charte de la langue française en vertu du projet de loi 96, comparativement à seulement 13 pour cent des francophones.

Selon un panel en ligne réalisé par Léger Marketing pour le Quebec Community Groups Network et l’Association d’études canadiennes (AEC), les anglophones et les allophones ont une opinion différente de celle des francophones sur de nombreux aspects de la législation proposée.

Lire la suite

Le projet de loi 96 du Québec crée une ” opportunité ” pour les libéraux fédéraux, selon un sénateur

La législation du Québec visant à renforcer l’utilisation du français dans la province crée une “opportunité” pour les libéraux fédéraux à l’approche d’une élection nationale cette année, selon un sénateur québécois chevronné.

“La crise est synonyme d’opportunité “, a déclaré Dennis Dawson, qui a été nommé au Sénat en 2005 sur la recommandation de Paul Martin, alors premier ministre, après avoir été député libéral pendant trois mandats dans la circonscription de Louis-Hébert, dans la région de Québec.

Sylvia Martin-Laforge, directrice générale du Quebec Community Groups Network, a déclaré que son organisation considère le projet de loi 96 comme “problématique” et que toutes les parties étudient leurs options.

Lire la suite

Un sondage révèle la profonde division entre les Québécois sur le durcissement de la loi sur la langue

Les Québécois non francophones ont des opinions très divergentes de ceux des Québécois d’expression française sur le projet de loi 96, qui vise à appliquer et à renforcer la Charte de la langue française (Loi 101). Une majorité d’anglophones et d’allophones estiment également que le débat sur le projet de loi mettra à rude épreuve les relations entre les communautés majoritaire et minoritaire.

Telle est l’une des conclusions d’un nouveau sondage mené par Léger Marketing pour le Quebec Community Groups Network (QCGN) et pour l’Association d’études canadiennes (AEC).

Lire la suite

L’opinion des Québécois sur les questions linguistiques à la suite du projet de loi 96

Les résultats du sondage ont été recueillis par le biais d’un panel web réalisé par Léger pour le Quebec Community Groups Network et pour l’Association d’études canadiennes auprès d’un échantillon de 1501 Québécois âgés de 18 ans et plus, du 14 au 19 mai 2021.

Le sondage comprenait un échantillon de 573 Québécois communiquant dans une langue autre que le français. À titre de comparaison, un échantillon aléatoire de 1501 répondants aurait une marge d’erreur de ±2,95 %, 19 fois sur 20.

Lire la suite

Meech, prise 2

Dans Le Devoir, le chroniqueur Konrad Yakabuski note que la présidente du QCGN, Marlene Jennings, a averti le gouvernement fédéral que le projet de loi 96 met en péril les droits constitutionnels des minorités linguistiques et met en péril l’intégrité de l’architecture constitutionnelle du Canada.

Attendez-vous à ce que d’autres voix s’ajoutent à celle de Jennings dans les prochaines semaines, écrit-il, ajoutant que le soutien du Premier ministre Justin Trudeau sera ainsi mis à l’épreuve.

Lire la suite

Les services bilingues de Chelsea en danger

Le projet de loi 96 laisse au conseil municipal le soin de sauver le statut bilingue de Chelsea.

L’amendement proposé à la loi québécoise, à la Constitution canadienne et à la Charte des droits et libertés de la personne rendrait plus difficile pour les résidents québécois d’expression anglaise d’accéder aux services et aux informations en anglais de leur municipalité.

La directrice générale du Quebec Community Groups Network (QCGN), Sylvia Martin-Laforge, a déclaré que le projet de loi “érode la vitalité” de la communauté anglophone du Québec.

Lire la suite

Christopher Skeete, l’agent de liaison anglophone de Legault, se bat pour la loi 96.

Malgré les inquiétudes des groupes d’intérêt anglophones quant à une possible atteinte aux libertés et aux droits, le député de Sainte-Rose Christopher Skeete, l’agent de liaison du premier ministre François Legault avec la communauté anglophone du Québec, défend le projet de loi 96, la nouvelle loi proposée par le gouvernement de la CAQ pour mettre à jour la Charte de la langue française (loi 101).

“Le Quebec Community Groups Network regrette profondément que les changements proposés à la Charte de la langue française outrepassent les droits fondamentaux de la personne et érodent la vitalité de notre communauté minoritaire d’expression anglaise”, a déclaré le groupe basé à Montréal dans un communiqué.

Lire la suite