Archive d’étiquettes pour : montreal gazette

Macpherson: Un appel à «éteindre» la dissidence minoritaire au Québec

Une dénonciation des membres des minorités qui se plaignent de leur traitement au Québec comme «ennemis… du Québec francophone».

En plus de cette dénonciation, un appel à «éteindre ces foyers d’intolérance», dans un message que l’auteur reconnaît, pourrait être utilisé par  «des malins et des personnes avec de violents préjugés».

Est-ce seulement un autre scandale de la part d’un membre de la communauté haineuse en ligne qui se cache derrière un pseudonyme, et qui est considéré exceptionnel seulement pour son manque de fautes d’orthographe?

Non, mais d’une chronique publiée dans le quotidien le plus lu au Québec, sur son site Web, et présenter sur le réseau de télévision le plus populaire de la province, toutes propriétés de l’empire médiatique Québecor de Pierre Karl Péladeau.

Même dans le journal vedette de Péladeau, Le Journal de Montréal, qui compte une pléiade de chroniqueurs minoritaires, je ne me souviens pas avoir jamais lu quelque chose d’aussi troublant que la chronique du 5 janvier de Denise Bombardier intitulée «Les québécophobes».

Vous pouvez lire la chronique en français ici :  journaldemontreal.com/2019/01/05/les-quebecophobes et vous en faire votre propre opinion.

Vous pouvez également écouter Bombardier en faire la promotion à TVA à tvanouvelles.ca/videos/5986318403001, où elle a faussement accusé les anglophones du Québec de ne pas soutenir les minorités francophones du reste du Canada, comme les Franco-Ontariens touchés par les récentes compressions budgétaires effectuées par le gouvernement Ford. En effet, le Quebec Community Groups Network et la Montreal Gazette, entre autres, ont vite fait de venir à la défense des Franco-Ontariens

Lire la suite (en anglais seulement)

Le prochain budget de Québec adressera les besoins des anglophones

“Quebec’s minister responsible for anglophone issues is raising hopes that the concerns and needs of the province’s English-speaking communities will be tackled in a concrete way in Quebec’s next budget.”

La ministre Kathleen Weil a tenu un forum d’une journée à l’Université Concordia afin d’entendre ce que les 40 leaders de groupes et d’institutions qui desservent les communautés de langue anglaise du Québec. Weil dit que le gouvernement libéral souhaite présenter un plan d’action sur cinq ans sur des enjeux qui ont été présentés lors des consultations en ligne et sa tournée des communautés. Elle a également précisé que le nouveau secrétariat serait partie intégrale du gouvernement du Québec.

Le président du QCGN, James Shea, a dit que l’engagement de Weil est un réel accord afin de s’entendre avec la communauté d’expression anglaise. Sharlene Sullivan, la directrice exécutive de Neighbours Regional Association of Rouyn-Noranda, a exprimé ses préoccupations contre un contre-coup possible suite au regain d’intérêt du gouvernement envers les Québécois d’expression anglaise.

Lisez l’article publié dans le Montreal Gazette

Les anglos ont une longue liste de demandes selon un document révélé à la veille d’un forum à Montréal

“With English-speaking Quebecers bluntly saying they feel like a “square peg in a round hole,” a cabinet minister says a plan to deal with the community’s frustration and angst will go beyond symbolism and offer concrete ideas to ensure its vitality.”

À la veille d’un forum à Montréal qui rassemble plusieurs groupes minoritaires de langue anglaise de la province, la Ministre responsable des relations avec les Québécois d’expression anglaise, Kathleen Weil, dit avoir eu des discussions productives sur le future de la communauté lors de ses rencontres avec la communauté au cours des deux derniers mois. Une liste de demandes a émergé de ces rencontres: briser le mythe des riches privilégiés, augmenter le nombre de Québécois d’expression anglaise dans la fonction publique, etc.

Le Quebec Community Groups Network a accueilli la tenue du forum et les promesses qu’il promet accomplir, mais reste sur les gardes puisque plusieurs gouvernements ont manqué à la tâche de réaliser ces promesses. La directrice des communications, Rita Legault, a dit que le QCGN compte sur la ministre de mettre en branle un plan d’action qui fera un véritable différence pour les Québécois d’expression anglaise.

Lisez l’article publié dans le Montreal Gazette

Celine Cooper: Assurons-nous de l’inclusion de Montréal amie des aînés

“The Plante administration recently announced that it will hold public consultations on its new Municipal Action Plan for Seniors 2018-2020. It has since been criticized (rightly, in my opinion) by two research organizations based at Concordia University for developing a plan using a process that excludes some of Montreal’s most vulnerable and marginalized seniors, including unilingual anglophones, immigrants and people with limited mobility.”

Celine Cooper croit que l’administration Plante ne fait pas assez d’effort pour s’assurer que les plus vulnérables soient présents lors de sa consultation visant à faire de Montréal une ville amie des aînés. La mairesse de Montréal Valérie Plante a récemment ajouté une nouvelle rencontre pour la consultation lors du 26 février au Cummings Centre, mais le site de la consultation reste uniquement en français. 

Cooper souligne le fait qu’elle était gestionnaire d’un projet de recherche effectué par le QCGN sur les aînés d’expression anglaise. Les conclusions de ce projet de recherche soulignaient notamment que cette population à Montréal ne formait pas un groupe uniforme et avait des besoins et des priorités bien différentes des aînés d’expression française. 

Lisez l’article publié dans le Montreal Gazette

Allison Hanes: Les promesses aux anglos doivent être remplies avant les élections

“The next Quebec election is still eight months away, but already it’s starting. The quadrennial flirtation between political parties and Quebec anglophones, that most awkward and unfulfilling of courtships, is upon us again.”

La chroniqueuse de la Gazette Allison Hanes demande aux parties politiques du Québec de travailler plus fort afin de gagner le vote des Québécois d’expression anglaise. Notamment, Hanes écrit que les promesses de la Coalition Avenir Québec présentées par François Legault lors d’une entrevue sur les ondes de CJAD sont déconnectés des volontés de la communauté d’expression anglaise. Les actions faites par les Libéraux ont également été froidement accueillis par la communauté telles que la réforme du système de santé, la tentative de réforme en éducation et le projet de loi 62.

À ce titre, Hanes fait référence aux demandes faites par le Quebec Community Groups Network lors d’une rencontre avec le comité éditorial où ses représentants ont dit souhaiter que le nouveau Secrétariat soit établi comme instance officielle de l’Assemblée nationale par voie législative. Le QCGN précise que le Secrétariat est un élément clé afin d’assurer que les intérêts de la communauté soient considérées par des employés de la fonction publique qui écrivent des politiques et préparent les programmes.

Lisez l’article dans la Montreal Gazette

Couillard dit aux Libéraux qu’ils sont prêts à lutter en vue des élections (EN)

“The Liberals have 312 days ahead to prove they merit the renewed confidence of Quebecers and the party is up to the task, Premier Philippe Couillard said Friday.”

Le Premier ministre du Québec Philippe Couillard est arrivé en mode élections alors qu’il s’adressa aux électeurs et à son parti lors du congrès du Parti Libéral du Québec. Dans son discours d’ouverture, Couillard a dit que les Libéraux étaient prêts à créer un Québec moderne, acceuillant et capable d’affronter les défis sans se limiter. Le congrès du parti commence le lendemain de l’aboutissement du promesse faire par Couillard en créant un Secrétariat dédié aux Québécois d’expression anglaise.

Le QCGN a accueilli l’initiative et a applaudi le choix de William Floch pour diriger le nouveau Secrétariat. Par contre, il croit que ce n’est qu’un petit, quoique prometteur pas vers l’avant afin d’entendre les enjeux qui préoccupent les Québécois d’expression anglaise au sein de la machine bureaucratique. Le groupe croit également que le budget de 1 million alloué pour ce dernier ne sera pas suffisant pour la tâche souhaitée.

Lisez l’article dans le Montreal Gazette

Forts, résilients, infatiguables: des prix québécois célébrènt l’engagement citoyen

“Claudia Di Iorio, an advocate for road safety, won the Young Quebecer Leading the Way Award in 2017.  She is only 23, but Montrealer Claudia Di Iorio has known more pain than many.”

Après sa collision quasi-fatale, Claudia Di Iorio a soutiré une force et une résilience remarquable afin de remettre sa vie en ordre et agit maintenant à titre de porte-parole pour Cool Taxi en plus d’être membre du C.A. de la SAAQ.

Di Iorio est parmi cinq récipiendaires d’un prix attribué par le Quebec Community Groups Network pour leur effort au sein de la communauté d’expression anglaise. Cette dernière va recevoir le prix Jeunes Québécois aux commandes. L’autre prix donné, le prix Goldbloom, couronnera les carrières de quatre autres leaders.

Lisez l’article publié dans le Montreal Gazette

Kathleen Weil has long history of serving English-speaking Quebecers

“For Kathleen Weil, it was one of those ‘Mom would be proud’ moments of her life. The mother who made her daughter wear green ribbons in her hair to school on St. Patrick’s Day was very proud of her family’s Irish and Scottish roots, Weil said in an interview with the Montreal Gazette.”

Following the nomination of Kathleen Weil as minister responsible for relations with English-speaking Quebeckers, political columnist Philip Authier interviewed her to get a better sense of her expectations on the job. She had to defend her credentials to take on the job, especially since it’s the first time a Liberal government has created such a position.

Her past experiences as director of legal affairs at the now-defunct anglophone rights group Alliance Quebec was also mentioned. Geoffrey Chambers, vice-president of the QCGN, said it’s important for the English-speaking community to have someone that they can talk to.

Read the article on Montreal Gazette’s website

Cabinet shuffle: Couillard hopes fresh blood helps rejuvenate Liberals

“Premier Philippe Couillard’s Wednesday cabinet shuffle, designed to give the aging Liberal regime a mix of new youthful panache and sage management, is in reality a calculated attempt to put out the numerous brush fires endangering the Liberal brand.”

Quebec’s anglophone lobby, the QCGN, wanted a greater direct voice in decision-making. They now have a minister in the cabinet, Kathleen Weil. Although Couillard’s shuffle seems to be solving most problems he had during his mandate, it’s seen as a rejuvenated technique to boost on Quebecers’ desire for change.

One big news in the shuffle was Couillard’s decision to act on a promise he made and give the English-speaking community a greater voice in his government. The QCGN welcomed Weil as a “strong advocate” while former Equality Party Leader Robert Libman said it was nothing more than a symbolic gesture.

Read Philip Authier’s article in the Montreal Gazette

Allison Hanes: Prêt pour le redémarrage au CUSM (EN)

“The dust has settled since 10 independent members of the McGill University Health Centre’s board of directors quit in disgust two months ago, leaving a gaping hole in the governance of one of Montreal’s most important hospital networks and a major political problem for Quebec Health Minister Gaétan Barrette.”

Après le départ de 10 membres du C.A. et une explication plutôt tiède à la communauté d’expression anglaise, le ministre Barrette a déclaré qu’il avait reçu une liste de 20 candidats pour constituer un nouveau conseil d’administration. Cela dit, Allison Hanes a écrit que la bravoure sera nécessaire pour que ces nouveaux membres redressent le CUSM suite à la relation toxique qu’entretenait l’ancien CA avec le ministre.

Le QCGN avait d’ailleurs été pris dans le dossier lorsqu’il a été su que l’organisme travaillait dans l’ombre afin de remodeler le C.A. selon ses intentions. Hanes mentionne d’aillers que les nouveaux administrateurs devront être choisis avec minutie pour s’assurer de leur légitimité aux yeux de la communauté.

Lisez l’article dans The Montreal Gazette