Articles

Cinquante ans après l’adoption de la Loi sur les langues officielles, la langue demeure une question électorale fédérale

Alors que les élections fédérales coïncident avec le 50e anniversaire de la Loi sur les langues officielles du Canada, des organisations de défense des droits aux langues, telles que le QCGN, exercent des pressions pour que les politiciens réexaminent la loi, écrit la professeure Stéphanie Chouinard.

Lire la suite (en anglais seulement)

Le QCGN intervient à la Cour Suprême du Canada dans l’affaire du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique

Winnipeg, le 25 septembre 2019 – L’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés, qui garantit les droits à l’instruction dans la langue de la minorité des communautés de langue française hors Québec et à la minorité d’expression anglaise au Québec, nécessite une interprétation élargie et libérale qui privilégie toutes les minorités de langue officielle partout au Canada.

Tel est l’argument que l’avocat du Quebec Community Groups Network (QCGN) invoquera jeudi prochain lorsque la Cour Suprême du Canada entendra les plaidoiries dans l’affaire du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique v. la Colombie-Britannique, à l’occasion des procédures qui auront lieu à Winnipeg au Manitoba.

Lire la suite

Les langues officielles, un « disque qui saute » depuis 50 ans?

À l’occasion du 50e anniversaire de la Loi sur les langues officielles du Canada, Radio-Canada examine en profondeur la vitalité des communautés linguistiques en situation minoritaire au Canada. Selon Geoffrey Chambers, président du Quebec Community Groups Network, de nombreux enjeux sont à l’ordre du jour pour la communauté d’expression anglaise du Québec. Parmi eux, ajoute-t-il, il est nécessaire qu’un tribunal administratif donne à la loi des pouvoirs supplémentaires.

Lire la suite

« Les langues officielles sont devenues une passion » – Mélanie Joly

La ministre des Langues officielles, Mélanie Joly, a déclaré que des progrès avaient été réalisés en matière de protection des droits des francophones. Lorsqu’elle a été interrogée sur les préoccupations de la minorité linguistique anglophone, elle a déclaré rester ouverte à la communication avec le Quebec Community Groups Network.

Lire la suite