Articles

Le QCGN demande aux partis et aux candidats fédéraux de défendre les droits linguistiques des Québécois d’expression anglaise

MONTRÉAL, 16 août 2021 – En prévision des élections fédérales prévues le 20 septembre prochain, le Quebec Community Groups Network demande à tous les partis et candidats fédéraux de s’engager à défendre les droits linguistiques des Québécois d’expression anglaise.

« Nous sommes contre l’usage préventif de la clause nonobstant du gouvernement du Québec qui vise à suspendre les libertés fondamentales, les droits à l’égalité et les droits légaux de ses citoyens en vertu du projet de loi no 96, Loi sur la langue officielle et commune du Québec, le français », a commenté la présidente du QCGN, Marlene Jennings. « Le gouvernement propose de créer ce que nous appelons une zone sans charte (a Charter-free zone) qui permettrait à l’Assemblée nationale – et non aux tribunaux – d’arbitrer l’équilibre entre les droits et libertés collectifs et individuels. »

Lire la suite

You can sign up for a free webinar series to learn about your language rights in Quebec

If you’re a new or long-time Quebec resident and have ever wondered what exactly is the deal with your language rights in this province, a free webinar series hosted by the Quebec Community Groups Network (QCGN) might just be the thing for you.

Starting on Thursday, March 11, the first webinar in the series, “Language Rights and the English-speaking Community of Quebec,” will feature guest speaker Marion Sandilands, a lawyer who, according to the event description, participated in a “landmark” case involving minority language education rights.

Read more

LES ENTREPRISES SOUS RÉGLEMENTATION FÉDÉRALES  ET LE NOUVEAU PAYSAGE LINGUISTIQUE

Au Québec, les droits linguistiques sont accordés à la plupart des travailleurs en vertu de la Charte de la langue française. Cette politique diffère pour les personnes employées d’une institution fédérale, d’une société d’État canadienne ou de Air Canada. Leurs droits linguistiques sont alors définis par la Loi sur les langues officielles (LLO).

Toutefois, les droits linguistiques d’environ 135 000 employés de près de 1 760 entreprises privées sous réglementation fédérale au Québec ne sont actuellement assujettis ni à la LLO ni à la Charte québécoise, ce qui représente environ 4,4 % de la main-d’œuvre de la province.

Il y a donc quelque chose qui « ne tourne pas rond » dans la loi.

Lire la suite

La communauté doit s’assurer que ses droits sont respectés

Se battre pour la survie de ses institutions est d’importance capitale pour la vitalité du Québec d’expression anglaise, a dit Sylvia Martin-Laforge, directrice générale du QCGN, lors d’une entrevue avec CTV Montréal. Eric Maldoff, fondateur d’Alliance Québec, a dit que les québécois d’expression anglaise souffre d’une négligence bénigne de la part du gouvernement. Maldoff, Martin-Laforge et le commissaire aux langues officielles Graham Fraser affirment que les Anglos doivent s’impliquer et de battre pour faire respecter leurs droits. Ils disent également que le gouvernement du Québec doit créer une structure pour veiller aux intérêts de sa communauté minoritaire de langue officielle.

Regarder l’entrevue avec Eric Maldoff, fondateur d’Alliance Québec
Regardez le segment à ce propos sur CTV News

Les anglophones du Québec doivent forcer leurs droits: commissaire aux langues officielles

Les Québécois d’expression anglaise doivent être plus vigilants pour assurer le respect de leurs droits, a dit Graham Fraser dans une entrevue avec le Montreal Gazette.

Lire plus… (en anglais)

Language rights should not be sacrificed

Editorial, The Gazette

Official Languages Commissioner Graham Fraser’s annual report is a barometer gauging the state of official bilingualism in Canada, and the latest edition indicates the situation got a little worse last year for French- and English-speaking minorities across the country.

Released this week, the report revealed that complaints rose slightly, with 476 filed in 2013-14 compared to 415 the previous year; the majority — 59 per cent — were related to the delivery of public services in both official languages; and 82 per cent came from francophones.

To read more…

Difficile d’être servi en anglais à la RAMQ

La Régie de l’assurance maladie du Québec a une politique qui favorise à tout prix le français dans les communications avec sa clientèle. Au détriment de la sécurité des citoyens, selon certains groupes sociaux. La Presse dresse le portrait de pratiques qualifiées «d’intimidantes», par des anglophones de Montréal.
Lorsque Jasmine Papillon-Smith a appelé la Régie de l’assurance maladie (RAMQ) cette semaine, elle a été choquée du message d’accueil qu’elle a reçu. «La Régie vous informe qu’elle communique d’abord en français avec sa clientèle.» Un message qu’elle n’hésite pas à qualifier de tentative d’intimidation.
«Ça m’a frappée, c’était vraiment impoli. J’ai eu l’impression qu’on me disait que même si je suis malade, puisque je suis anglophone, je devrais attendre, qu’on ne veut pas me parler. C’est vraiment déplacé, insultant venant de la RAMQ qui offre des services essentiels», a souligné la jeune femme de 21 ans, étudiante à l’Université Concordia.
Depuis janvier 2012, la RAMQ a adopté une nouvelle politique linguistique en matière de service à la clientèle.
Read More (FR)

LRSP unveils new website

The Language Rights Support Program (LRSP) launched its new website this week. Language and constitutional rights are complex. The new website aims to clarify legal information and make the  funding application process easier to follow and understand.

We encourage you to browse through their new website to find out more about your linguistic rights!

http://www.padl-lrsp.uottawa.ca

Keep centre bilingual: lobby

Rehab facility’s status concerns anglo group

The Gazette, Philip Authier

A Montreal rehabilitation centre should be allowed to retain its bilingual status even if it does not have the required numbers under the law, a group representing English-speakers across Quebec says.

“If they were being generous about an institution that already had status, why would they not continue to give the new institution status?” said Sylvia Martin-Laforge, executive director of the Quebec Community Groups Network. Read more…

Two Quebecers to sit on panel for language rights support program

The Gaspe Spec

The Quebec Community Groups Network is pleased to announce that two representatives of Quebec minority English-language community have been named by the Honourable James moore, Minister of Canadian Heritage and Official Languages, to serve on the Panel of Experts of the Language Rights Support Program (LRSP).

Montreal attorney Richard McConomy and Gaspé health-care advocate Brad McDonald were both named to the panel that will administer the LRSP which replaces the Courta Challenges Program. Read more…