Archive d’étiquettes pour : Justin Trudeau

Le Plan d’action pour les langues officielles ouvre des opportunités pour la communauté d’expression anglaise du Québec

Ottawa, le 26 avril 2023 – Le Quebec Community Groups Network (QCGN) accueille favorablement le nouveau Plan d’action pour les langues officielles 2023-2028 : Protection – Promotion – Collaboration du gouvernement du Canada, présenté aujourd’hui à Ottawa par la ministre des Langues officielles, Ginette Petitpas Taylor, en compagnie du premier ministre Justin Trudeau.

Le premier ministre a particulièrement insisté sur le rôle de chef de file que continue de jouer le gouvernement fédéral dans la protection des communautés d’expression anglaise du Québec. « Nous sommes fermement convaincus qu’il est à la fois possible et nécessaire de faire davantage pour protéger la langue française au Canada, y compris au Québec, et que le gouvernement du Canada doit continuer à jouer son rôle de leader dans la protection des communautés de langue officielle en situation minoritaire partout au Canada, dont la protection des communautés d’expression anglaise du Québec. Nous croyons également qu’une approche cohérente, coordonnée et pangouvernementale peut favoriser la collaboration, notamment avec les gouvernements provinciaux et territoriaux afin d’assurer un large soutien à la vitalité de nos deux langues officielles »

Lire la suite

Les leaders de la communauté d’expression anglaise du Québec critiquent sévèrement le projet de loi C-13 sur les langues officielles

En annonçant les détails du nouveau Plan d’action fédéral pour les langues officielles, le premier ministre Justin Trudeau souligne que les citoyennes et les citoyens d’expression française est le seul groupe minoritaire en danger au Canada. « Nous demeurons préoccupés du fait que la Charte de la langue française du Québec soit inclue dans la loi complétement reformulée sur les langues officielles (C-13) qui incorpore actuellement la Loi 96 du Québec et qui devrait être adoptée par la Chambre des communes », s’inquiète la présidente du Quebec Community Groups Network (QCGN), Eva Ludvig. Elle craint également qu’en vertu du Plan d’action, Ottawa doit négocier avec Québec pour gouverner l’allocation du nouveau financement fédéral : « Historiquement, ceci n’a pas été très avantageux pour la communauté d’expression anglaise. »

Lire la suite (en anglais)

Lettres à l’éditeur : « Les soins de santé privés permettront l’innovation et amélioreront le système de santé canadien ». Le Canada a-t-il besoin de concurrence ?

Bien que la récente critique du premier ministre Justin Trudeau à l’égard de l’utilisation de la clause dérogatoire par les gouvernements du Québec et de l’Ontario soit admirable, « les Québécois anglophones demeurent inquiets que le gouvernement fédéral adopte une utilisation proactive de la clause dérogatoire par le biais de sa proposition de mise à jour de la Loi sur les langues officielles », peut-on lire dans une lettre de la présidente du QCGN, Eva Ludvig, adressée au Globe and Mail.

Lire la suite

Opinion : Une « attaque frontale » contre les Québécois ? C’est par Legault, sur les droits

La récente crise colère sur Twitter du premier ministre Legault « ne devrait pas dissuader le gouvernement Trudeau de demander à la Cour suprême du Canada de statuer sur la clause dérogatoire », écrit Joan Fraser, ancienne sénatrice et rédactrice en chef de la Gazette de Montréal, ainsi que membre actuel du conseil d’administration du QCGN.

Lire la suite

La poussée du nationalisme québécois pose un défi électoral à Justin Trudeau

Quelque 25 ans après la tentative d’indépendance du Québec qui a failli faire éclater le Canada, une nouvelle tentative de la province de renforcer son identité francophone pose un défi délicat au Premier ministre Justin Trudeau, à quelques mois d’une élection attendue.

Le Quebec Community Groups Network, qui cherche à défendre les anglophones, a déclaré que les mesures proposées par M. Legault “passent outre aux droits fondamentaux de la personne et éroderont la vitalité de notre communauté minoritaire anglophone”.

Lire la suite

Ottawa supporte la contestation constitutionnelle du Québec sur la réforme linguistique, dit Trudeau

Dans ses premiers commentaires depuis l’annonce des réformes linguistiques les plus importantes du Québec depuis des décennies, M. Trudeau a déclaré mardi que la province peut modifier une partie de la Constitution pour souligner qu’elle est une nation et que sa langue officielle est le français – ajoutant que ces deux éléments ont déjà été reconnus par le gouvernement fédéral.

Au Québec, le Quebec Community Groups Network a exprimé son inquiétude par l’intermédiaire d’un porte-parole.

L’ancienne sénatrice libérale Joan Fraser, s’exprimant en tant que membre du conseil d’administration du réseau, a déclaré que l’organisation soutient la protection, la promotion et la préservation de la langue et de la culture françaises au Québec, mais qu’elle considère que le projet de loi 96 s’oriente vers la suppression des droits des anglophones.

Lire la suite

ÉDITORIAL : Le projet de loi 96 du Québec relance la question linguistique

L’affirmation du premier ministre du Québec François Legault selon laquelle sa province peut modifier unilatéralement la constitution canadienne pour reconnaître le Québec comme une nation et le français comme sa seule langue officielle et commune est soudainement devenue beaucoup plus sérieuse.

En effet, le soutien du gouvernement canadien serait nécessaire pour l’approuver et le Premier ministre Justin Trudeau semble déjà être de son côté.

Mais Marlene Jennings, chef du Quebec Community Groups Network, une coalition d’organisations anglophones, estime que le projet de loi 96 crée un dangereux précédent.

Lire la suite