Articles

Le projet de loi no 40 pourrait avoir été un projet de loi de trop

Selon un éditorial paru dans The Suburban, alors que le Quebec Community Groups Network, l’Association des commissions scolaires anglophones du Québec, la Commission scolaire English-Montréal et d’autres organisations se préparent à contester la constitutionnalité du projet de loi no 40 devant les tribunaux, le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, devrait avoir considéré une approche plus tendre en ce qui concerne l’abolition des commissions scolaires.

Lire la suite (en anglais)

Nous respecterons les droits des anglophones : Roberge

Cette semaine, nous avons reçu le rapport sur la gouvernance et sur l’administration de la Commission scolaire English-Montreal. Les résultats sont troublants et nous sommes en train d’évaluer les options qui s’offre à nous en ce moment. Ceci n’est pas une décision que notre gouvernement prendra à la légère.

Lire la suite (en anglais seulement)

Lettre au ministre de l’Éducation Jean-François Roberge

Un groupe de militants communautaires de longue date a écrit au ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, ce matin après son message dans The Montreal Gazette de cette fin de semaine. Ils demandant une réunion urgente pour discuter de la situation à la Commission scolaire English-Montréal.  

Lire la lettre (en anglais et français)

Le QCGN condamne Jean-François Roberge pour avoir annoncé le transfert d’écoles sur les ondes d’une radio francophone

Le président du Quebec Community Groups Network, Geoffrey Chambers, exprime de vives inquiétudes suite à la décision du ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, d’annoncer le processus du transfert de trois écoles de langue anglaise à la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île. Il précise que « nous avons droit à une certaine forme de courtoisie, d’une justification […] Nous enlever trois écoles n’est juste pas correct. La CESM a déployé énormément d’effort pour arriver à une offre raisonnable. Ils ne sont pas obligés de faire ça. Ces écoles sont nos ressources et elles sont supposées d’être utilisées pour nos enfants. »

Lire la suite et voir l’entrevue (en anglais seulement)