Articles

Le QCGN accueille Raymond Théberge, nouveau commissaire aux langues officielles du Canada

Montréal, le 13 décembre 2017 — Le Quebec Community Groups Network souhaite la bienvenue à Raymond Théberge, septième commissaire aux langues officielles du Canada, à la suite de la confirmation de sa nomination cet après-midi par la Chambre des Communes.

« Le commissaire Raymond Théberge prend la barre à un moment critique pour les langues officielles du Canada », indique le président du QCGN, James Shea, en précisant que le gouvernement du Canada dévoilera sous peu son plan d’action pluriannuel sur les langues officielles. Le Conseil du Trésor a également entrepris d’examiner de fond en comble le Règlement sur les langues officielles alors que des travaux visent à moderniser la Loi sur les langues officielles, vieille de près de 50 ans, ont déjà commencé.

Titulaire d’un doctorat en linguistique de l’Université McGill, M. Théberge compte plus de trois décennies d’expérience au service des communautés de langues officielles en situation minoritaire, grâce aux postes supérieurs qu’il a occupés au sein des milieux gouvernemental, universitaire et communautaire. Lors de sa confirmation au poste de commissaire, M. Théberge a souligné l’importance de la recherche et d’une base solide de données factuelles pour protéger et mettre à profit les droits linguistiques des Canadiens. Son premier objectif : veiller à ce que les Canadiens d’expressions française et anglaise participent aux activités de direction liées à ses nouvelles fonctions et visiter les communautés d’expression anglaise du Québec.

Lire la suite et télécharcher le communiqué complet

 

Graham Fraser sur le statut de la minorité d’expression anglaise au Québec

Sylvia Martin-Laforge, directrice générale du QCGN, a participé dans une discussion matinale sur le statut de la minorité d’expression anglaise au Québec sur le plateau de Breakfast Television avec l’animatrice Laura Casella. La discussion qui était précédé d’une entrevue avec le commissaire aux langues officielles Graham Fraser rassemblait également le vice-président de l’association des études canadiennes Jack Jedwab, et l’avocat Harold Staviss.

Visionnez la discussion
Visionnez l’entrevue avec Graham Fraser sur CTV News

Graham Fraser sur le statut de la communauté d’expression anglaise du Québec

Sylvia Martin-Laforge, directrice générale du QCGN, a participé à une discussion matinale sur le statut de la communauté d’expression anglaise du Québec sur Breakfast Television animé par Laura Casella. La discussion, qui était précédée d’une entrevue avec le commissaire aux langues officielles Graham Fraser, rassemblait également ce dernier ainsi que le vice-président de l’Association des études canadiennes Jack Jedwab et l’avocat Harold Staviss.

Visionnez la discussion
Visionnez l’entrevue de Graham Fraser sur Breakfast Television

Les anglophones du Québec doivent forcer leurs droits: commissaire aux langues officielles

Les Québécois d’expression anglaise doivent être plus vigilants pour assurer le respect de leurs droits, a dit Graham Fraser dans une entrevue avec le Montreal Gazette.

Lire plus… (en anglais)

Graham Fraser: Les langues officielles, “yes sir”

 

“Il en faut, de l’acharnement, pour occuper le siège de commissaire aux langues officielles dans ce pays : la défense des droits linguistiques des minorités, en particulier les francophones hors Québec, exige une volonté à toute épreuve.”

Lire l’article complet dans Le Devoir

Les communautés d’expression anglaise du Québec ont besoin de soutien pour l’intégration des nouveaux arrivants

Montréal – 7 mai 2016 – 

Alors qu’il présentait aujourd’hui son rapport annuel pour l’année 2014-2015, le commissaire aux langues officielles, Graham Fraser, a fait état du grand besoin des communautés minoritaires d’expression anglaise du Québec et des communautés minoritaires d’expression française de l’ensemble du Canada de l’appui des instances gouvernementales en matière d’immigration. Il est primordial d’assurer que les communautés linguistiques en situation minoritaire tirent avantage de l’immigration pour se revitaliser.

Lisez le communiqué complet

Réactions aux commentaires du commissaire aux langues officielles

Plusieurs articles font état des réactions du milieu politique en ce qui a trait aux commentaires de Graham Fraser, ce dernier souhaitant que le Québec se dote d’un bureau des affaires anglophones. Il rappelle les difficultés que rencontrent les Québécois d’expression anglaise. L’on retrouve des textes sur les sites de CJAD News, CTV News Montreal et The Suburban.

Par ailleurs, The Gazette appuie fermement les propos du commissaire aux langues officielles dans un éditorial. Le journal affirme qu’une telle structure est plus nécessaire que jamais. Pour consulter cet éditorial, veuillez cliquer sur ce lien.

Federal language commissioner supports English affairs office for Quebec

The Suburban News

D’Arcy McGee MNA David Birnbaum, along with fellow anglophone MNAs Geoff Kelley and Kathleen Weil, do not support Official Languages Commissioner Graham Fraser’s proposal that the Quebec government create an office of anglophone affairs, according to reports.

The office would better serve the 600,000-strong community, says Fraser, who met with the three anglophone MNAs and came away with the impression there was “no indication” such an office would be created by this government.

Plus de services pour les Québécois d’expression anglaise

Il s’agit d’une entrevue de la directrice générale du QCGN Sylvia Martin-Laforge sur les ondes de Global News Montreal. Elle commente la sortie du commissaire aux langues officielles Graham Fraser pour ce qui concerne la mise sur pied d’un bureau pour les affaires anglophones.

Plus d’efforts demandés au Québec pour la minorité anglophone

Par Giuseppe Valiente, La Presse Canadienne

Le gouvernement du Québec a rejeté une nouvelle demande du commissaire aux langues officielles du Canada, Graham Fraser, de faire plus pour mieux servir la communauté anglophone minoritaire de la province.

En entrevue à La Presse Canadienne, Graham Fraser a dit avoir rencontré les trois libéraux anglophones du gouvernement provincial et a dit qu’il n’avait reçu «aucune indication» montrant que le gouvernement compte créer un bureau pour les affaires anglophones qui aurait comme tâche de s’occuper des préoccupations des 600 000 Québécois de langue anglaise.

Des groupes communautaires ne sont pas surpris de la réaction du gouvernement libéral, dont les actions et les paroles ne sont pas conséquentes, croient-ils.

Pour en lire plus…