Articles

La réforme de la Loi sur les langues officielles suscite des réactions mitigées

jour de la Loi sur les langues officielles, le projet de loi C-32. S’il est adopté, le projet de loi entraînera les premiers changements apportés à la loi depuis 1988, mais dans les jours qui ont suivi son introduction, la législation proposée s’est déjà attirée les critiques d’un certain nombre de groupes, dont le Quebec Community Groups Network et son organisation membre, l’Association des Townshippers.

Le projet de loi C-32 a été présenté mardi par Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles du Canada, comme une démonstration claire de l’engagement du gouvernement fédéral envers cinq communautés linguistiques spécifiques : les francophones hors Québec, les anglophones au Québec, les francophones au Québec, les anglophones hors Québec et les communautés linguistiques autochtones.

Lire la suite :