Articles

Legault affirme que la CAQ tiendra toutes ses promesses électorales… et ça crée un malaise

Lors de sa conférence de presse du jour en compagnie du ministre de la Santé Christian Dubé et du directeur national de santé publique Horacio Arruda, le premier ministre du Québec en a profité pour annoncer aux Québécois que son gouvernement était «déterminé et convaincu» à respecter toutes les promesses électorales faites en 2018.

Read more (In French only)

Tom Mulcair: Diversity is a plus for all of Quebec, not a flaw

Quebec competes in an open North American market where businesses have choices. Legislating against minorities isn’t a great calling card.

Recently, Premier François Legault criticized Montreal for hiring Bochra Manaï as an anti-discrimination officer, because she opposed a discriminatory law, Bill 21. Someone tasked with fighting discrimination, who fights discrimination? Unacceptable!

It’s been a couple of long years on the human rights front here in La Belle Province, with religious minorities bearing the brunt of recent debates.

Read more

2021 : Après la crise sanitaire, le débat identitaire ?

L’année qui s’achève aura permis à la population de tester la capacité de François Legault de gérer une pandémie. En 2021, il subira un autre genre de test, en pariant sur sa capacité à imposer l’usage du français dans toutes les sphères d’activité et dans tous les coins du Québec, à commencer par le centre-ville de Montréal.

Read more (In French only)

Nouvelle loi 101 en 2021: après la crise sanitaire, place à l’enjeu identitaire

Le gouvernement Legault semble fin prêt, en cette troisième année de mandat, à relancer le débat linguistique.

QUÉBEC — Si 2020 a été marquée par la crise sanitaire au Québec, l’année politique 2021 promet de raviver le débat identitaire.

L’année qui s’achève aura permis à la population de tester la capacité de François Legault de gérer une pandémie. En 2021, il subira un autre genre de test, en pariant sur sa capacité à imposer l’usage du français dans toutes les sphères d’activité et dans tous les coins du Québec, à commencer par le centre-ville de Montréal.

Read more (In French only)

Anglos skeptical about CAQ plan to reinforce French Language Charter

November 25, 2020 – Members of Quebec’s English-speaking community have reacted with skepticism over promises by the Legault government to respect the rights of the minority in its overhaul of the French Language Charter. “We heard the same thing about Bill 40, and the Quebec English School Boards Association is in court now defending our constitutional right to manage our own schools,” said Kevin Shaar, vice-president of the Quebec Community Groups Network. Read more

Opinion: Time for CAQ government to stop seeing anglos as a problem

Rather than picking fights with our community, we urge the Legault government to alter course, work with us, and cease defining us as a problem, writes QCGN President Geoffrey Chambers in this opinion piece for The Gazette. Chambers argues that today’s English-speaking community is invested in Quebec. We have encouraged and enabled our children to develop French-language skills. We accept and celebrate the predominance of French as the linguistic and cultural norm here. We don’t see ourselves, our language, or our culture as something bad that must be suppressed. Our community’s bilingualism is an asset to be celebrated — as multilingualism is applauded in any European country. Read more

Opinion: Anglos’ COVID-19 anxiety should be understood, not deflected

It is more important to understand why there is a difference in reporting anxiety levels among Quebecers than to deflect, writes Jack Jedwab, President of the Association for Canadian Studies (ACS). An ACS/QCGN survey reveals that some 34 per cent of Quebec anglophones know someone who has been diagnosed with the virus compared with 21 per cent of francophones.That partly explains the differences in levels of anxiety felt by anglophones and francophones, Jedwab writes. Read more

Faced with poll showing COVID-19 fears among English speakers, Legault blames media

A new poll shows that English speakers in Quebec are significantly more worried about COVID-19 than French speakers, and are almost twice as likely to wear a mask. Faced with these numbers on Wednesday, Legault lashed out at English-language media, saying at a press conference that the Montreal Gazette in particular “has a certain responsibility.” Read more

Comparaisons entre l’Ontario français et le Québec Anglais : What do Québec Anglos want?

Les récents événements en Ontario français ont amené à tenter certaines comparaisons entre ce que vivent au quotidien les Franco-Ontariens et les Anglo-Québécois. À première vue, leurs situations sont bien différentes. Mais la communauté anglophone a aussi ses demandes.

D’entrée de jeu, le président du Quebec Community Groups Network (QCGN), Geoffrey Chambers, tient à apporter son soutien aux dernières revendications des Francos-Ontariens face aux décisions du gouvernement Ford. L’ancien d’Alliance Québec réprouve celles-ci.

À ceux qui pensent cependant que le panier de récriminations est vide pour les anglophones du Québec, il n’en est rien.

Le représentant du réseau regroupant 58 organismes anglophones à travers le Québec convient que « les intérêts peuvent être différents d’une région à l’autre ». Il y a sûrement une différence dans une région comme Québec, qui compte près de 15 000 anglophones et Montréal. Là, c’est plutôt 600 000 personnes qui maîtrisent la langue de Leonard Cohen, selon les chiffres de 2018 de l’Institut de la statistique du Québec.

Pour 2019, Geoffrey Chambers voit notamment trois points sur lesquels le QCGN demeurera vigilant. Alors qu’en campagne électorale, la Coalition Avenir Québec (CAQ) a signifié son intention d’abolir les commissions scolaires, il n’est pas question d’accepter une telle décision si cela touche aux commissions scolaires anglophones. Elles sont importantes pour la survie de plusieurs communautés.

Lire la suite

Un député de la CAQ promet d’agir sur la signalisation à l’hôpital de Lachute et revient 17 heures plus tard

Le secrétaire du premier ministre François Legault responsable des relations avec les Québécois d’expression anglaise, semble avoir brisé le rang jeudi soir, affirmant qu’il travaillait en privé pour résoudre un conflit linguistique à l’hôpital de Lachute.

Le député Christopher Skeete a écrit sur Twitter qu’il était en contact avec les bureaux des ministres de la Santé et de la Culture et a suggéré aux personnes concernées de “rester à l’écoute”.

“Le (premier ministre) a raison de dire que nous devons respecter nos lois, mais les soins de santé est une autre affaire”, a déclaré Skeete.

“Surtout dans des régions comme Lachute où nous avons 17% d’anglophones.”

Le mois dernier, le chien de garde linguistique du Québec a ordonné à l’hôpital de retirer les pancartes anglaises indiquant «urgence» et «stationnement» autour de l’hôpital, ce qui a provoqué le tollé des maires locaux.

Plus tôt jeudi, Legault avait déclaré qu’il ne protégerait pas les panneaux anglais, expliquant que «la loi 101 doit être protégée».

Lire la suite (en anglais seulement)