Archive d’étiquettes pour : Eva Ludvig

Toronto Star

Loi 96 : Les fonctionnaires québécois doivent désormais faire un usage « exemplaire » du français

« Nous voyons maintenant l’impact d’un mauvais projet de loi, d’un projet de loi draconien », déclare Eva Ludvig, présidente du QCGN, à propos de la loi 96 : « Nous voyons ce que cela signifie vraiment et l’impact que cela aura sur la vie quotidienne des gens d’affaires, des travailleurs de tous les jours, des étudiants ».

Lire la suite

Le commissaire aux langues officielles ne partage pas la peur anglo-québécoise de C-13

« Nous attendons du Commissariat aux langues officielles qu’il comprenne et soutienne les communautés de langue officielle en situation minoritaire, y compris la minorité anglophone du Québec », déclare Eva Ludvig, présidente du Quebec Community Groups Network (QCGN). Elle réagissait après que le commissaire fédéral aux langues officielles, Raymond Théberge, a éludé la question de savoir si, dans son rôle de chien de garde fédéral des deux langues, il partage ce qu’il appelle dans son rapport annuel « les préoccupations des communautés anglophones » concernant l’impact, y compris les effets constitutionnels, du projet de loi C-13.

Lire la suite

QUE SIGNIFIE LA LOI 96 POUR LES PETITES ENTREPRISES DU QUÉBEC ?

Eva Ludvig, présidente du QCGN, explique certains des effets potentiels sur les petites entreprises prévus par les dispositions de la loi 96 qui entrent en vigueur demain. Les entreprises qui n’emploient que cinq personnes sont parmi celles qui sont visées. L’impact probable des nombreuses nouvelles règles et réglementations est “draconien”, dit-elle. Cette approche est susceptible d’entraver le Québec dans son ensemble, suggère-t-elle.

Écouter ici

Le député libéral Housefather défie son parti et vote contre le projet de loi fédéral sur les langues

Le député de Mont-Royal, Anthony Housefather, est allé à contre-courant en votant « non » au projet de loi C-13 hier – il est le seul député de la Chambre des communes à l’avoir fait. « Il est difficile d’aller à l’encontre de son propre parti, mais il est resté fidèle à ses principes et c’est admirable », déclare Eva Ludvig, présidente du QCGN.

Lire la suite

Les députés Bibeau et Brière voteront « oui » au projet de loi C-13

Les députées de Sherbrooke, Élisabeth Brière, et de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau, ont toutes deux l’intention de voter en faveur du projet de loi C-13, la Loi sur les langues officielles, qui a fait l’objet d’une révision radicale. La référence à la loi 96 du Québec contenue dans le projet de loi fédéral « a été notre principal problème avec le C-13 », déclare Eva Ludvig, présidente du Quebec Community Groups Network (QCGN).

Lire la suite

Le plan d’action fédéral pour les langues officielles reçoit un accueil mitigé

Les mesures spécifiques aux Québécois anglophones comprennent 6,5 millions de dollars sur cinq ans pour soutenir la formation et l’intégration du personnel de santé bilingue. Cependant, Eva Ludvig, présidente du Quebec Community Groups Network (QCGN), déclare que « notre principale préoccupation (reste) le projet de loi C-13, qui intégrera la Charte [québécoise] de la langue française dans la loi [fédérale] sur les langues officielles ».

Lire la suite

Les libéraux tentent de trouver un équilibre avec le nouveau plan d’action pour les langues officielles : observateurs

Avec leur nouvelle politique sur les langues officielles, les libéraux fédéraux « s’adressent à différentes circonscriptions » à l’intérieur et à l’extérieur du Québec, et tentent d’équilibrer les pressions politiques dans un dossier où ils sont « damnés s’ils agissent, et damnés s’ils n’agissent pas », selon des observateurs. Eva Ludvig, présidente du Quebec Community Groups Network, qui a critiqué le projet de loi C-13, a déclaré que son organisation « accueillait favorablement » les annonces de financement dans le nouveau plan d’action, mais qu’elle se demandait si les fonds alloués aux communautés anglophones du Québec leur parviendraient réellement.

Lire la suite

Enseigner le français aux anglophones et allophones avec 137,5 millions de dollars d’Ottawa : Roberge

Le Quebec Community Groups Network (QCGN) est déçu que Jean-François Roberge, ministre québécois de la langue française, ne voie pas la nécessité d’utiliser les fonds destinés aux anglophones de la province – nouvellement prévus dans le nouveau Plan d’action pour les langues officielles d’Ottawa – pour soutenir les organismes communautaires de langue anglaise au Québec.

Lire la suite

Le nouveau financement fédéral pour la communauté anglophone du Québec crée la controverse

Une communauté anglophone prospère et dynamique profite au gouvernement provincial et à tous les Québécois, souligne Eva Ludvig, présidente du QCGN, après qu’une série de personnalités de l’Assemblée nationale aient vanté les mérites d’un nouveau financement fédéral pour les groupes et initiatives anglophones.

Lire la suite

CBC Listen

Le Plan d’action sur les langues officielles mettra de l’argent de côté pour soutenir la communauté anglophone du Québec

Les modalités d’attribution des nouveaux fonds fournis par le gouvernement fédéral dans le cadre du Plan d’action pour les langues officielles, le processus de définition des buts et objectifs spécifiques, seront probablement clarifiés au cours des prochains mois, a déclaré Eva Ludvig, présidente du Quebec Community Groups Network, à Sabrina Marandola lors de l’émission Let’s Go diffusée l’après-midi sur les ondes de CBC Radio.

Écoutez ici