Archive d’étiquettes pour : Eva Ludvig

Un comité de la Chambre des communes vote pour l’abandon des Québécoises et des Québécois d’expression anglaise

Le Quebec Community Groups Network (QCGN) est profondément déçu que le Comité permanent des langues officielles de la Chambre des communes ait permis une référence à la Charte de la langue française de demeurer dans de nouvelles mesures législatives fédérales linguistiques qui visent à modifier la Loi sur les langues officielles du Canada.

Lire la suite

Lettres à l’éditeur : « Les soins de santé privés permettront l’innovation et amélioreront le système de santé canadien ». Le Canada a-t-il besoin de concurrence ?

Bien que la récente critique du premier ministre Justin Trudeau à l’égard de l’utilisation de la clause dérogatoire par les gouvernements du Québec et de l’Ontario soit admirable, « les Québécois anglophones demeurent inquiets que le gouvernement fédéral adopte une utilisation proactive de la clause dérogatoire par le biais de sa proposition de mise à jour de la Loi sur les langues officielles », peut-on lire dans une lettre de la présidente du QCGN, Eva Ludvig, adressée au Globe and Mail.

Lire la suite

Une bombe à retardement constitutionnelle

Le gouvernement fédéral semble passer à côté d’une bombe à retardement constitutionnelle pour éviter de provoquer le premier ministre François Legault, tout en ignorant les conséquences périlleuses que son approche actuelle pourrait entraîner, écrivent Eva Ludvig et Joan Fraser, respectivement présidente et membre du conseil du QCGN.

Lire la suite

Opinion : D’autres défis attendent les Québécois anglophones en 2023

« Aucune législation, passée ou présente, ne portera plus préjudice à notre communauté que la loi 96 », indique une lettre d’opinion de la présidente du QCGN, Eva Ludvig : « Pour aller de l’avant, le QCGN suggère fortement que [le ministre Eric] Girard et son gouvernement tiennent des consultations officielles sur les règlements qui mettent en œuvre la loi 96 ».

Lire la suite

CityNews

Comment la loi 96 continuera d’avoir un impact sur les Québécois d’expression anglaise en 2023

Comment la loi 96 affectera-t-elle la communauté anglophone en 2023 ? « La loi est mise en œuvre par étapes, et je pense que la plupart des préoccupations les plus importantes se situent plus loin dans le temps », déclare Eva Ludvig, présidente du QCGN.

Lire la suite

Opinion : La législation linguistique d’Ottawa ferait des dégâts à long terme

« Nous exhortons les parlementaires à retirer toute référence à la Charte de la langue française du projet de loi C-13 et à ne pas jeter notre communauté linguistique minoritaire par-dessus bord » écrit Eva Ludvig, présidente du QCGN.

Lire la suite

CTV News Montreal à 18 h pour le dimanche 20 novembre 2022

« Ce n’est pas un jeu à somme nulle », dit Eva Ludvig, présidente du QCGN, au sujet du projet de loi C-13, qui, selon le QCGN, abandonnera essentiellement les droits linguistiques de la minorité anglophone du Québec en faveur du renforcement de la langue française. Eva prend la parole à 9:24.

Regardez ici

Hanes : Le projet de loi C-13 jette les anglos du Québec « sous le bus », dit le QCGN.

Le QCGN tire la sonnette d’alarme sur le projet de loi C-13, la mise à jour de la Loi sur les langues officielles prévue par le gouvernement fédéral, qui devrait être adoptée avant la fin de l’année. « Nous avons l’impression d’être abandonnés par le gouvernement fédéral, que nous considérons comme notre champion », déclare Eva Ludvig, présidente du QCGN.

Lire la suite

Le projet de loi C-13 critiqué par les communautés anglophones du Québec

Le projet de loi C-13, Loi modifiant la Loi sur les langues officielles, fait l’objet de critiques sévères de la part des groupes de défense de la communauté anglophone du Québec, dont le QCGN. Les groupes craignent que la promotion de la langue française se fasse au détriment de la minorité anglophone du Québec. « Ce n’est pas en donnant de nouveaux droits à un groupe et en enlevant à un autre que l’on va y arriver », déclare Eva Ludvig, présidente du QCGN.

Lire la suite

Le QCGN demande la création d’un ministère des affaires anglophones

Le QCGN demande la nomination d’un ministre responsable des relations avec les Québécois d’expression anglaise, dans un contexte de spéculation sur la composition du nouveau cabinet provincial lors du second mandat de la Coalition Avenir Québec. Eva Ludvig, présidente intérimaire du QCGN, déclare dans un communiqué : « Les membres de notre communauté ont l’impression de ne pas être entendus et de ne pas être considérés comme pertinents, et ils s’inquiètent pour leur avenir et celui de leurs enfants au Québec », ajoutant que la nomination d’un ministre serait un pas important vers la rectification de ce problème.

Lire la suite