Articles

Êtes-vous sur la liste?

Le président du QCGN, Geoffrey Chambers, réagit à la rumeur selon laquelle la Coalition Avenir Québec pourrait travailler sur une liste définissant ce qui constitue une « minorité historique anglophone», affirmant que cette nouvelle rend les Québécois d’expression anglaise nerveux et crée un sentiment d’anxiété.

Voir la vidéo:

Un an de gouvernement Legault : des relations tendues avec les minorités

Du plan de réorganisation des commissions scolaires au projet de loi 21, le Journal de Montréal analyse les tensions grandissantes entre la Coalition Avenir Québec et les groupes minoritaires, y compris la communauté d’expression anglaise. Malgré la tension, le gouvernement est disposé à écouter les préoccupations de la communauté, a déclaré le président du QCGN, Geoffrey Chambers.

Lire la suite

L’avenir de l’éducation en français devant la cour suprême

Les juges de la Cour suprême entendront aujourd’hui en audience des communautés de langue minoritaire dans le cadre du procès le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique c. Colombie-Britannique. Bien que l’affaire porte sur les droits linguistiques des francophones en Colombie-Britannique, le QCGN fait preuve de solidarité avec les organisations minoritaires francophones en réclamant une interprétation large et généreuse de l’article 23 de la Charte des droits et libertés. Le QCGN participera aux audiences. Le président Geoffrey Chambers explique que l’objectif est de rappeler à la cour que cet article concerne les minorités anglophones et francophones et explique pourquoi la gestion et le contrôle de l’enseignement dans la langue de la minorité sont tout aussi importants dans le contexte du Québec. “

Lire l’article

Le QCGN intervient à la Cour Suprême du Canada dans l’affaire du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique

Winnipeg, le 25 septembre 2019 – L’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés, qui garantit les droits à l’instruction dans la langue de la minorité des communautés de langue française hors Québec et à la minorité d’expression anglaise au Québec, nécessite une interprétation élargie et libérale qui privilégie toutes les minorités de langue officielle partout au Canada.

Tel est l’argument que l’avocat du Quebec Community Groups Network (QCGN) invoquera jeudi prochain lorsque la Cour Suprême du Canada entendra les plaidoiries dans l’affaire du Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique v. la Colombie-Britannique, à l’occasion des procédures qui auront lieu à Winnipeg au Manitoba.

Lire la suite

Les Québécois de langue anglaise font preuve de beaucoup de méfiance à l’égard du gouvernement Coalition Avenir Québec

Montréal, le 20 septembre 2019 – Un sondage récent indique qu’une grande majorité de Québécois de langue anglaise font davantage confiance, et de loin, à leurs propres institutions qu’au gouvernement du Québec pour répondre aux préoccupations des communautés d’expression anglaise au Québec.

Seulement 8 pour cent des répondants disent qu’ils font confiance au gouvernement du Québec pour assurer que le public ait droit aux services de langue anglaise, y compris les services de santé, d’éducation et d’emploi. Au total, 78 pour cent ont répondu qu’ils placent leur confiance dans les organismes communautaires pour leur offrir des services dans leur première langue.

Lire la suite

L’anxiété des anglos monte au Québec après l’élection de la CAQ, selon un sondage

Les Québécois d’expression anglaise s’inquiètent davantage de leurs droits qu’il y a deux ans, selon le dernier sondage de Forum Research. La plupart des répondants ont le sentiment que les services offerts aux anglophones du Québec ont diminué depuis que le gouvernement Legault a pris le pouvoir il y a neuf mois.

Lire la suite (en anglais seulement)

« Nous savons que les francophones ont leur propre réalité » – Geoffrey Chambers

“Notre objectif commun, c’est que les Canadiens acceptent le bénéfice d’avoir des communautés de langue officielle en situation minoritaire et d’investir pour les soutenir, afin d’avoir un pays où les francophones et les anglophones se sentent à l’aise de vivre partout.” – Geoffrey Chambers, Président du QCGN

Lire la suite

Réplique à propos de la communauté anglophone

Christopher Eustace, enseignant à la retraite, a écrit au journal Le Devoir pour lui faire part de son désir de participer à la tournée de consultation afin de pouvoir parler de l’abolition des commissions scolaires. Son opinion minoritaire n’est pas partagée par la communauté. Le président du Quebec Community Groups Network, Geoffrey Chambers, a déclaré qu’une forte majorité d’anglos québécois veulent protéger leur droit constitutionnel de gérer et de contrôler leurs écoles.

Lire la suite

La relation paradoxale du Québec et de la francophonie canadienne

Dans la foulée d’une entente signée entre le Quebec Community Groups Network, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario et la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick, les politicologues Stéphanie Chouinard et Serge Miville commentent les contradictions fondamentales entre les communautés minoritaires de langue anglaise et les communautés francophones de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick. 

Lire la suite