Articles

Robert Libman : Cet été n’est pas le moment pour les anglos du Québec de se détendre

Ce week-end marque la fin officieuse de la saison politique. L’Assemblée nationale et la Chambre des communes ont interrompu leurs travaux pour la pause estivale, et la politique prend une grande respiration pendant deux mois.

Pour la communauté anglophone du Québec, cependant, ce n’est pas le moment de s’asseoir et de se détendre. À l’automne, la communauté sera confrontée à l’un de ses plus grands défis politiques des 50 dernières années, puisque le projet de loi 96, qui injecte des stéroïdes dans la loi 101, fera l’objet d’audiences et de débats parlementaires à l’Assemblée nationale. Au même moment, une campagne électorale fédérale pourrait avoir lieu. Le projet du gouvernement libéral d’apporter à la Loi sur les langues officielles des modifications qui diluent les droits linguistiques des anglophones du Québec en situation minoritaire sera probablement au premier plan.

Le QCGN se prépare aux audiences publiques en formant des coalitions et en soulignant l’impact du projet de loi 96 sur les libertés individuelles.

Lire la suite

Francophones et anglophones ont en commun de profondes affinités pour leur communauté respective

Alors que les Québécois d’expression anglaise expriment un plus grand sentiment d’attachement au Canada, et que les Québécois d’expression française se disent plus attachés à leur province, les uns et les autres témoignent d’un niveau d’attachement similaire à leur communauté linguistique respective ainsi qu’à leur municipalité ou à leur région.

Selon les résultats d’un sondage réalisé en mai dernier par la firme Léger Marketing pour le Quebec Community Groups Network (QCGN) et pour l’Association d’études canadiennes (AEC), l’attachement à sa communauté linguistique est aussi important pour les Québécois d’expression française que pour ceux d’expression anglaise. Par ailleurs, les deux groupes linguistiques présentent toujours des différences dans leur degré d’attachement pour le Québec et pour le Canada.

Lire la suite