Articles

Un sondage montre que les Québécois d’expression anglaise ne veulent pas que les commissions scolaires soient abolies

Un sondage Léger commandé par le QCGN, l’Association des commissions scolaires anglophones du Québec (ACSAQ), la Corporation d’employabilité et de développement économique communautaire (CEDEC) et l’Association d’études canadiennes (AEC) a révélé que 82% des Québécois d’expression anglaise veulent garder les commissions scolaires. Environ 55% des Québécois, francophones et anglophones, ne sont pas d’accord avec le projet de gouvernement du CAQ de les abolir.

Lire la suite (en anglais seulement)

Laïcité: la fronde des commissions scolaires anglophones désamorcée?

La communauté d’expression anglaise ne digère toujours pas cette interdiction des signes religieux. Des étudiants ont soumis de nombreuses questions à ce sujet au député de Sainte-Rose, Christopher Skeete, responsable des relations avec la communauté d’expression anglaise, lors d’un événement à l’Université Bishop’s de Lennoxville, la semaine dernière.

Lire la suite:

Groupe anglo et le ministre de l’Éducation du Québec se réunissent pour discuter des commissions scolaires

À la suite d’une rencontre avec le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, la semaine dernière, des représentants de la communauté d’expression anglais du Québec ont fait preuve d’un optimisme prudent en affirmant que le gouvernement avait l’oreille attentive quant à la réforme prévue des conseils scolaires. «Le ministre nous a donné une bonne heure et a écouté attentivement les positions de la communauté, qui ont été très bien exprimées», a déclaré le président du Quebec Community Groups Network, Geoffrey Chambers, qui a pris part à la réunion.

Lire la suite (en anglais seulement)

Le QCGN et la CAQ se rencontrent avant la rentrée scolaire

Le président du QCGN, Geoffrey Chambers, a rencontré Dan Spector, de Global Montreal, pour discuter d’une récente rencontre entre APPELE-Québec, qui défend les commissions scolaires démocratiquement élues, et le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, dont son gouvernement prévoit les abolir.

Lire la suite (en anglais seulement)

Macpherson : François Legault fait le procès contre sa propre proposition

Dans sa chronique cette semaine, Don Macpherson estime que François Legault fait le procès contre la proposition de son gouvernement d’abolir des commissions scolaires en laissant entendre que les commissions scolaires anglophones devraient être abolies parce qu’elles peuvent aller en cour pour défendre les écoles de la communauté d’expression anglaise.

Lire la suite (en anglais seulement)

D’après un sondage Léger, les commissions scolaires sont importantes pour les Québécois d’expression anglaise

Un sondage commandé par l’Alliance for the Promotion of Public English-language Education in Quebec (APPELE-Québec) indique que la majorité des Québécois d’expression anglaise croit que les commissions scolaires jouent un rôle important en matière de protection des droits de la minorité linguistique de la province.

Lire la suite (en anglais seulement)

D’après un sondage Léger, les Québécois d’expression anglaise appuient fortement les commissions scolaires

La majorité des Québécois d’expression anglaise croit que les commissions scolaires veillent sur la santé du système d’éducation et sur la protection des droits de la minorité linguistique. Le sondage, mené entre le 13 et le 21 mars 2019, a été commandé par l’Alliance for the Promotion of Public English-language Education in Quebec (APPELE-Québec).

Lire la suite (en anglais seulement)

Les anglophones vont se battre pour garder leurs commissions scolaires

L’ancien ministre Geoffrey Kelley s’entretient avec Aaron Rand  sur les ondes de CJAD sur la protection et la défense des commissions scolaires de langue anglaise. Geoffrey Kelley préside la coalition APPELE-Québec – Alliance for the Promotion of Public English-Language Education –, un regroupement récemment formé qui rassemble des leaders la communauté d’expression anglaise et des groupes d’intérêt qui lutteront contre le plan de la CAQ d’abolir des commissions scolaires démocratiquement élues.

Lire la suite (en anglais seulement)

Les anciens élèves envisagent des poursuites judiciaires à la suite de la fermeture de la Riverdale High School

Alors que leur pétition pour sauver Riverdale High School continue à prendre de l’ampleur, plusieurs anciens étudiants envisagent également de se battre en justice.

« Vous pouvez simplement cliquer dessus et regarder les chiffres continuer à monter », a déclaré l’ancienne étudiante Amanda Lovelace. « Nous sommes en fait choqués ».

En une semaine, ils ont recueilli un peu plus de 2 000 signatures.

Alors qu’ils ont demandé l’aide de leur député local, Monseff Derraji, pour porter leur pétition devant l’Assemblée nationale, Lovelace s’est dit prêt à lancer un défi légal.

Lire la suite (en anglais seulement)

Transfert d’une école au réseau francophone: la communauté anglophone inquiète

La décision du ministre de l’Éducation d’imposer le transfert d’une école anglophone vers le réseau francophone inquiète la communauté de langue anglaise du West Island, qui craint pour le respect de ses droits garantis par la Charte sous le gouvernement Legault.

«Nous avons le droit d’avoir nos institutions, des droits établis dans la constitution. Il semble que le ministre ne voit pas ces droits comme étant importants», estime le président du Quebec Community Groups Network (QCGN), qui représente plus de 50 organismes communautaires de langue anglaise.

Même son de cloche du côté de l’Association des commissions scolaires anglophones du Québec. «On peut penser que c’est un affront à nos pouvoirs de gérer et contrôler nos établissements scolaires», renchérit son directeur général, Russell Copeman.

Le Journal révélait lundi que le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, utilisera un pouvoir rarement évoqué dans la Loi sur l’instruction publique pour exiger le transfert de l’école secondaire Riverdale de la commission scolaire Lester-B.-Pearson vers la commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB). L’établissement anglophone est seulement utilisé à la moitié de sa capacité, alors que la CSMB déborde en raison de la vague de nouveaux arrivants qui se sont installés dans le secteur.

Lire la suite