Articles

Opinion: Un projet de loi sur l’abolition des commissions scolaires nécessite d’importantes modifications

Avec le dépôt du projet de loi 40 par le gouvernement du Québec, qui à remplacer les commissions scolaires par des centres de services scolaires, les trois leaders de APPELE-Québec – l’Alliance pour la promotion de l’enseignement dans les écoles publiques de langue anglaise au Québec (APPELE-Québec) soulignent que de nombreux problèmes graves restent à résoudre. Geoffrey Kelley, Joan Fraser et Kevin Shaar soulignent que, dans sa forme actuelle, le projet de loi découragera la participation de la communauté et des bénévoles, musellera nos élus et renforcera la mainmise sur notre système scolaire détenue par le ministre de l’Éducation et son ministère. « Nous poursuivrons notre analyse et nous encourageons le gouvernement à permettre un débat de politique publique complet. »

Lire la suite (en anglais seulement)

Des modifications souhaitées au projet de loi no 40

Les dirigeants de l’Alliance pour la promotion de l’éducation publique de langue anglaise au Québec (APPELE-Québec) critiquent le projet de la Coalition Avenir Québec d’abolir les commissions scolaires et expriment leurs inquiétudes quant à l’impact qu’il pourrait avoir sur la communauté d’expression anglaise du Québec.

Lire la suite

Un sondage suggère que les anglophones font peu confiance au gouvernement de la CAQ

Selon un sondage Léger commandé par le QCGN, l’Association des commissions scolaires anglophones du Québec (ACSAQ), la Société de développement économique et d’employabilité des collectivités (CEDEC) et l’association pour les études canadiennes (ACS), la majorité des Québécois d’expression anglaise estiment que la Coalition Avenir Québec ne comprend pas leurs préoccupations.  Le président du QCGN, Geoffrey Chambers, a déclaré que les résultats ne sont pas surprenants et montre par ailleurs « qu’il y a eu une série d’initiatives gouvernementales qui inquiètent beaucoup la communauté ».

Lire l’article (en anglais seulement)

Un sondage révèle que les Anglo-Québécois se méfient du gouvernement provincial

Un sondage montrant que la majorité des Québécois n’ont pas confiance en la Coalition Avenir Québec n’est pas une surprise pour le président du QCGN, Geoffrey Chambers, qui a déclaré: « Je pense que ce gouvernement a donné un certain nombre de signaux faibles indiquant qu’il n’écoute pas vraiment la communauté » dit Chambers. « Ils continuent de parler des conseils scolaires, de ce qu’ils ont fait avec le projet de loi 21 et même de signaux plus durs qui enlèvent nos écoles. »

Lire l’article (en anglais seulement)

Les Québécois anglophones ont des problèmes de confiance avec le CAQ

Un nouveau sondage Léger révèle que 78% des Québécois d’expression anglaise déclarent avoir plus de confiance dans leurs organismes communautaires pour avoir des services dans leur langue maternelle. En ce qui concerne l’éducation, 81% des personnes interrogées ont déclaré avoir confiance avec les conseils scolaires anglophones, selon les cinq groupes communautaires à l’origine du sondage. Les résultats ne sont pas une surprise pour Geoffrey Chambers, président du QCGN, qui affirme que « les résultats démontrent clairement que les Québécois d’expression anglaise ont le sentiment que le premier ministre François Legault et son parti ne comprennent pas les Québécois d’expression anglaise et ne sont pas déterminés à défendre nos droits et nos institutions. »

Lire l’article (en anglais seulement)

Les dirigeants de la communauté anglophone interrogent le moment de la rédaction du rapport sur la CSEM

Les dirigeants de la communauté d’expression anglaise s’interrogent sur le moment de la publication du rapport cinglant de la commission scolaire English-Montréal. Le président du QCGN, Geoffrey Chambers, a réitéré sa position selon laquelle la communauté d’expression anglaise aurait le droit de contrôler et de gérer des institutions protégées par la Constitution.

Lire l’article (en anglais seulement)

Les leaders de la communauté d’expression anglaise du Québec demandent à rencontrer le ministre de l’Éducation

Les dirigeants de la communauté d’expression anglaise, y compris le président du QCGN, Geoffrey Chambers, ont uni leurs forces pour demander une rencontre avec le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, en vue de sa décision sur l’avenir de la Commission scolaire English-Montréal.Lire la suite (en anglais seulement)

Lire la suite (en anglais seulement)

Lettre au ministre de l’Éducation Jean-François Roberge

Un groupe de militants communautaires de longue date a écrit au ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, ce matin après son message dans The Montreal Gazette de cette fin de semaine. Ils demandant une réunion urgente pour discuter de la situation à la Commission scolaire English-Montréal.  

Lire la lettre (en anglais et français)

Un sondage révèle que la majorité des Québécois d’expression anglaise estiment que l’abolition des commissions scolaires mettrait en péril les droits des minorités linguistiques

Dans un entretien avec Global Montreal, Geoffrey Chambers, président du QCGN, cite un nouveau sondage qui montre que la grande majorité des Québécois d’expression anglaise craignent que la suppression des commissions scolaires ne mette en péril les langues minoritaires. Le sondage de Léger Marketing a été commandé par le QCGN, l’Association des commissions scolaires anglophones du Québec (ACSAQ), la Société de développement économique communautaire et d’employabilité (CEDEC) et l’Association d’études canadiennes (ACS)

Lire la suite (en anglais seulement)

Les Québécois d’expression anglaise ne sont pas d’accord avec le plan du gouvernement de la CAQ d’abolir les commissions scolaires

Un nouveau sondage Léger indique que de nombreux Québécois d’expression anglaise croient que les commissions scolaires sont précieuses pour eux et ne veulent pas qu’elles soient abolies.

Lire la suite (en anglais seulement)