Articles

Official languages commissioner concerned by Quebec’s plan to expand Bill 101 to federal businesses

Raymond Théberge, Canada’s commissioner of official languages, says he has reservations about the desire of Quebec and three federal parties to extend the application of the province’s French language charter — commonly known as Bill 101 — to businesses in Quebec that are under federal jurisdiction.

“The question I ask myself is: what will be the impact of this decision?” asked the commissioner in a recent interview with The Canadian Press.

Read more

Déclaration du commissaire aux langues officielles à propos de la position du gouvernement du Québec sur la modernisation de la Loi sur les langues officielles

Gatineau, Québec – Raymond Théberge, commissaire aux langues officielles, a fait la déclaration suivante aujourd’hui :

« J’ai pris connaissance aujourd’hui du positionnement du gouvernement du Québec par rapport à la modernisation de la Loi sur les langues officielles. Je suis heureux de constater que les deux ordres de gouvernement travaillent de concert et de façon harmonieuse dans le but de moderniser la Loi.

Je suis d’avis que la situation du français au pays est vraiment unique. Protéger la langue et la culture de plus de 8 millions de francophones du Canada dans une mer de plus de 300 millions d’anglophones de l’Amérique du Nord est un défi de taille. C’est toutefois fondamental pour la dualité linguistique et l’identité culturelle du Canada.

La Loi sur les langues officielles protège les droits de toute la population canadienne de recevoir des services dans la langue officielle de son choix, et ces droits sont garantis tant pour les francophones que pour les anglophones.

Lire la suite

Les fonctionnaires fédéraux victimes d’insécurité linguistique en français

OTTAWA – Selon un sondage du Commissariat aux langues officielles du Canada, l’insécurité linguistique toucherait les fonctionnaires fédéraux. Quelque 44 % des francophones ayant participé disent se sentir mal à l’aise d’utiliser le français au travail.

Il n’y a pas que les jeunes francophones en situation minoritaire qui vivent de l’insécurité linguistique. Beaucoup de fonctionnaires fédéraux feraient aussi l’expérience d’un sentiment de malaise, d’inconfort ou d’anxiété lorsqu’ils parlent le français. C’est le constat qui se dégage du sondage mené par le Commissariat, en collaboration avec le cabinet de recherche privé PRA Inc., du 6 au 25 mars 2019.

Read more (In French only)

Quebec Community Groups Network: It’s time to update the Official Languages Act

The upcoming Throne Speech provides Prime Minister Justin Trudeau with a golden opportunity to make good on a longstanding pledge – and take the final steps needed to modernize the Official Languages Act.

Time and circumstances have converged. As Parliament resumes later this month, consensus on how to update the Act has already been achieved.

Read more

Le QCGN applaudit les priorités du Rapport annuel du commissaire

Montréal, le 12 juin 2018 – Le Quebec Community Groups Network (QCGN) accueille favorablement les priorités définies dans le Rapport annuel du nouveau commissaire aux langues officielles du Canada, Raymond Théberge.

Dans son rapport rendu public ce matin, le commissaire prévoit surveiller étroitement la coordination et la mise en œuvre du gouvernement à propos des initiatives décrites dans son Plan d’action pour les langues officielles 2018–2023 : Investir dans notre avenir. M. Théberge entend également s’assurer que les langues officielles et la dualité linguistique demeurent une valeur canadienne fondamentale et une priorité nationale.

Lire la suite

Le QCGN accueille Raymond Théberge, nouveau commissaire aux langues officielles du Canada

Montréal, le 13 décembre 2017 — Le Quebec Community Groups Network souhaite la bienvenue à Raymond Théberge, septième commissaire aux langues officielles du Canada, à la suite de la confirmation de sa nomination cet après-midi par la Chambre des Communes.

« Le commissaire Raymond Théberge prend la barre à un moment critique pour les langues officielles du Canada », indique le président du QCGN, James Shea, en précisant que le gouvernement du Canada dévoilera sous peu son plan d’action pluriannuel sur les langues officielles. Le Conseil du Trésor a également entrepris d’examiner de fond en comble le Règlement sur les langues officielles alors que des travaux visent à moderniser la Loi sur les langues officielles, vieille de près de 50 ans, ont déjà commencé.

Titulaire d’un doctorat en linguistique de l’Université McGill, M. Théberge compte plus de trois décennies d’expérience au service des communautés de langues officielles en situation minoritaire, grâce aux postes supérieurs qu’il a occupés au sein des milieux gouvernemental, universitaire et communautaire. Lors de sa confirmation au poste de commissaire, M. Théberge a souligné l’importance de la recherche et d’une base solide de données factuelles pour protéger et mettre à profit les droits linguistiques des Canadiens. Son premier objectif : veiller à ce que les Canadiens d’expressions française et anglaise participent aux activités de direction liées à ses nouvelles fonctions et visiter les communautés d’expression anglaise du Québec.

Lire la suite et télécharcher le communiqué complet

 

La nomination d’un commissaire aux langues officielles se fait attendre

“Qui succèdera à Graham Fraser à la tête du Commissariat aux langues officielles (CLO) du Canada? Quasiment trois mois jour pour jour après avoir relancé le processus à la suite de la nomination avortée de Madeleine Meilleur, le gouvernement n’a toujours pas annoncé le nom d’un nouveau commissaire aux langues officielles.”

Le gouvernement de Trudeau réitère que le processus de séléction pour le nouveau commissaire aux langues officielles va bon train, quoique des doutes sont soulevés par les critiques aux langues officielles de l’opposition, les députés Alupa Clarke et François Choquette.

Ce dernier a d’ailleurs demandé au premier ministre de rencontrer les groupes qui représentent les communautés minoritaires de langue officielle, soit la FCFA et le QCGN, afin de discuter du processus de nomination

Lisez l’article sur le site de #ONfr

Madeleine Meilleur retire sa candidature pour le poste de commissaire aux langues (EN)

“Madeleine Meilleur has pulled out of the running for the job of Canada’s language commissioner, saying the controversy surrounding her candidacy has compromised her ability to do the job.”

Affrontant des questions toujours plus délicates sur le processus entourant sa nomination, Madeleine Meilleur a retiré sa candidature pour le poste de Commissaire aux langues officielles avec une lettre soumise au ministre du Patrimoine canadien Mélanie Joly. Cette dernière a exprimé sa déception face au cours de choses.

Le manque de connaissance de Mme Meilleur sur la minorité linguistique du Québec était également en cause. Alors que trois plaintes avaient été déposées au Commissariat aux langues officielles, le QCGN s’apprêtait à déposer eux aussi une plainte. Le groupe de défense de la minorité d’expression anglaise était surpris des lacunes de Meilleur à l’égard de la communauté qu’il représente.

Lisez l’article dans le Montreal Gazette

 

Madeleine Meilleur se retire de la course pour devenir la commissaire aux langues officielles

“Federal Heritage Minister Mélanie Joly says her controversial pick for the position of official languages commissioner is withdrawing her candidacy.”

Dans une lettre à la Ministre, Madeleine Meilleur a exprimé ses regrets pour la controverse entourant sa nomination. Elle a également conclus que sa habileté à agir en ce titre aurait été compromis. Le leader de l’opposition, Andrew Scheer, a répliqué que cette nomination a embarrassé la réputation du gouvernement.

Les groupes communautaires de deux minorités linguistiques au pays ont salué la décision de Meilleur de se retirer. Le vice président du QCGN, Geoffrey Chambers, a exprimé le soulagement de la communauté face à cette conclusion puisque le processus en soi était problématique. Il espère que le redémarrage du processus amènera moins de désaffection surtout si toutes les parties concernées sont consultées.

Lisez l’article sur le site de CBC News

Les anglophones du Québec doivent forcer leurs droits: commissaire aux langues officielles

Les Québécois d’expression anglaise doivent être plus vigilants pour assurer le respect de leurs droits, a dit Graham Fraser dans une entrevue avec le Montreal Gazette.

Lire plus… (en anglais)