Archive d’étiquettes pour : Commissariat aux langues officielles

Le commissariat aux langues du Canada dit partager les préoccupations des anglophones

Le commissariat aux langues officielles du Canada déclare qu’il partage les préoccupations de la minorité anglophone du Québec concernant les réformes proposées aux politiques linguistiques fédérales.

“Je partage les préoccupations de la communauté anglophone du Québec, qui craint que l’ajout d’éléments asymétriques à la loi ne compromette l’égalité de statut du français et de l’anglais”, a déclaré M. Théberge dans un communiqué.
“Je recommande donc fortement au gouvernement de mettre l’accent sur l’égalité réelle plutôt que sur l’asymétrie législative afin de protéger les communautés de langue officielle en situation minoritaire partout au Canada et de favoriser le développement et la vitalité des deux langues officielles du Canada.”

Lire la suite

QCGN appuie l’appel du Commissaire pour une Loi sur les langues officielles plus efficace

Montréal, le 9 mai 2019 – Le Quebec Community Groups Network se réjouit des recommandations du Commissaire aux langues officielles de moderniser la Loi sur les langues officielles qui avancent la vitalité des minorités linguistiques et qui dirigent les institutions fédérales à respecter leurs engagements envers la population canadienne.

Le Commissaire Raymond Théberge a proposé aujourd’hui des changements législatifs et de nouveaux cadres réglementaires dans des domaines tels que la justice, les communications avec et services pour le public, la gouvernance, la conformité et la promotion des deux langues officielles du Canada.

Le QCGN accueille favorablement l’invitation de Théberge pour plus de transparence et des définitions de la Partie VII de la Loi qui oblige des départements et institutions fédérales à appuyer la vitalité des communautés linguistiques officielles minoritaires ; et la Partie VI, qui engage le gouvernement du Canada à s’assurer que les Canadiens de langue anglaise et de langue française aient des chances égales d’emploi et d’avancement au sein des institutions fédérales.

Lire la suite

Le QCGN accueille Raymond Théberge, nouveau commissaire aux langues officielles du Canada

Montréal, le 13 décembre 2017 — Le Quebec Community Groups Network souhaite la bienvenue à Raymond Théberge, septième commissaire aux langues officielles du Canada, à la suite de la confirmation de sa nomination cet après-midi par la Chambre des Communes.

« Le commissaire Raymond Théberge prend la barre à un moment critique pour les langues officielles du Canada », indique le président du QCGN, James Shea, en précisant que le gouvernement du Canada dévoilera sous peu son plan d’action pluriannuel sur les langues officielles. Le Conseil du Trésor a également entrepris d’examiner de fond en comble le Règlement sur les langues officielles alors que des travaux visent à moderniser la Loi sur les langues officielles, vieille de près de 50 ans, ont déjà commencé.

Titulaire d’un doctorat en linguistique de l’Université McGill, M. Théberge compte plus de trois décennies d’expérience au service des communautés de langues officielles en situation minoritaire, grâce aux postes supérieurs qu’il a occupés au sein des milieux gouvernemental, universitaire et communautaire. Lors de sa confirmation au poste de commissaire, M. Théberge a souligné l’importance de la recherche et d’une base solide de données factuelles pour protéger et mettre à profit les droits linguistiques des Canadiens. Son premier objectif : veiller à ce que les Canadiens d’expressions française et anglaise participent aux activités de direction liées à ses nouvelles fonctions et visiter les communautés d’expression anglaise du Québec.

Lire la suite et télécharcher le communiqué complet

 

Les réponses françaises de Trudeau aux questions en anglais n’étaient pas (nécessairement) fausses

“Context, context, context. Context is what separates the Anglophone minorities in Quebec from Francophone minorities in other provinces. Their respective victimhoods are indeed comparable; but they face struggles that are different in nature and different in scale.”

L’auteure de cet article paru dans un journal de l’Île-du-Prince-Édouard présente la possibilité que Trudeau était en conflit entre sa loyauté au Canada et sa loyauté québécoise lorsqu’il décida de répondre en français à des questions en anglais à Sherbrooke. Cette explication se rattache à ce qu’elle qualifie de différence structurelle entre les minorités linguistiques au pays. Elle mentionne le QCGN comme l’un des groupes qui auraient émis des plaintes au Commissariat aux langues officielles (ce qui est faux).

Lisez l’article complet dans le Journal Pioneer.