Articles

Opinion: Un projet de loi sur l’abolition des commissions scolaires nécessite d’importantes modifications

Avec le dépôt du projet de loi 40 par le gouvernement du Québec, qui à remplacer les commissions scolaires par des centres de services scolaires, les trois leaders de APPELE-Québec – l’Alliance pour la promotion de l’enseignement dans les écoles publiques de langue anglaise au Québec (APPELE-Québec) soulignent que de nombreux problèmes graves restent à résoudre. Geoffrey Kelley, Joan Fraser et Kevin Shaar soulignent que, dans sa forme actuelle, le projet de loi découragera la participation de la communauté et des bénévoles, musellera nos élus et renforcera la mainmise sur notre système scolaire détenue par le ministre de l’Éducation et son ministère. « Nous poursuivrons notre analyse et nous encourageons le gouvernement à permettre un débat de politique publique complet. »

Lire la suite (en anglais seulement)

Ce que dit Legault lorsqu’il pense que les non-Francophones n’écoutent pas

Don Macpherson du Montreal Gazette revient sur la première année au pouvoir de la Coalition Avenir Québec et sur les hauts et les bas avec la communauté d’expression anglaise.

Lire la suite (en anglais seulement)

Analyse: Fierté et pragmatisme sont les mots clés dans la première année au pouvoir de Legault

Le journaliste politique de la Montreal Gazette, Philip Authier, revient sur les moments clés qui ont marqué la première année au pouvoir de la Coalition Avenir Québec. Une série d’initiatives, notamment le plan de supprimer les commissions scolaires et la mise en œuvre du projet de loi 21, ont concerné la communauté dans son ensemble, a déclaré le président du QCGN, Geoffrey Chambers.

Lire la suite (en anglais seulement)

La communauté anglophone et le CAQ

Au cours d’une table ronde sur City Life sur la première année de la Coalition Avenir Québec au pouvoir, Sylvia Martin-Laforge, directrice générale du QCGN, discute sur le sujet de la tournée de consultation publique organisée par le gouvernement avec des Québécois d’expression anglaise. L’adjoint parlementaire du premier ministre pour les relations avec les Québécois d’expression anglaise, Christopher Skeete, est également interviewé.

Voir la vidéo (en anglais seulement)

Un sondage suggère que les anglophones font peu confiance au gouvernement de la CAQ

Selon un sondage Léger commandé par le QCGN, l’Association des commissions scolaires anglophones du Québec (ACSAQ), la Société de développement économique et d’employabilité des collectivités (CEDEC) et l’association pour les études canadiennes (ACS), la majorité des Québécois d’expression anglaise estiment que la Coalition Avenir Québec ne comprend pas leurs préoccupations.  Le président du QCGN, Geoffrey Chambers, a déclaré que les résultats ne sont pas surprenants et montre par ailleurs « qu’il y a eu une série d’initiatives gouvernementales qui inquiètent beaucoup la communauté ».

Lire l’article (en anglais seulement)

Les Québécois anglophones ont des problèmes de confiance avec le CAQ

Un nouveau sondage Léger révèle que 78% des Québécois d’expression anglaise déclarent avoir plus de confiance dans leurs organismes communautaires pour avoir des services dans leur langue maternelle. En ce qui concerne l’éducation, 81% des personnes interrogées ont déclaré avoir confiance avec les conseils scolaires anglophones, selon les cinq groupes communautaires à l’origine du sondage. Les résultats ne sont pas une surprise pour Geoffrey Chambers, président du QCGN, qui affirme que « les résultats démontrent clairement que les Québécois d’expression anglaise ont le sentiment que le premier ministre François Legault et son parti ne comprennent pas les Québécois d’expression anglaise et ne sont pas déterminés à défendre nos droits et nos institutions. »

Lire l’article (en anglais seulement)

Les Québécois de langue anglaise font preuve de beaucoup de méfiance à l’égard du gouvernement Coalition Avenir Québec

Montréal, le 20 septembre 2019 – Un sondage récent indique qu’une grande majorité de Québécois de langue anglaise font davantage confiance, et de loin, à leurs propres institutions qu’au gouvernement du Québec pour répondre aux préoccupations des communautés d’expression anglaise au Québec.

Seulement 8 pour cent des répondants disent qu’ils font confiance au gouvernement du Québec pour assurer que le public ait droit aux services de langue anglaise, y compris les services de santé, d’éducation et d’emploi. Au total, 78 pour cent ont répondu qu’ils placent leur confiance dans les organismes communautaires pour leur offrir des services dans leur première langue.

Lire la suite

Les Québécois d’expression anglaise ne sont pas d’accord avec le plan du gouvernement de la CAQ d’abolir les commissions scolaires

Un nouveau sondage Léger indique que de nombreux Québécois d’expression anglaise croient que les commissions scolaires sont précieuses pour eux et ne veulent pas qu’elles soient abolies.

Lire la suite (en anglais seulement)

Commissions scolaires: les discussions progressent, notent les anglophones

Le président du QCGN, Geoffrey Chambers, a déclaré que la communauté était sceptique à la suite d’information qui a été clandestinement communiquée à la presse indiquant que les Québécois d’expression anglaise seront satisfaits des plans du gouvernement pour l’avenir des commissions scolaires.

Lire la suite

Un sondage montre que les Québécois d’expression anglaise ne veulent pas que les commissions scolaires soient abolies

Un sondage Léger commandé par le QCGN, l’Association des commissions scolaires anglophones du Québec (ACSAQ), la Corporation d’employabilité et de développement économique communautaire (CEDEC) et l’Association d’études canadiennes (AEC) a révélé que 82% des Québécois d’expression anglaise veulent garder les commissions scolaires. Environ 55% des Québécois, francophones et anglophones, ne sont pas d’accord avec le projet de gouvernement du CAQ de les abolir.

Lire la suite (en anglais seulement)