Articles

Que signifient les nouveaux projets de loi sur la langue pour les Québécois anglophones ? Un groupe de défense des droits veut le savoir

Un groupe de défense des droits des anglophones examine les conséquences du projet de loi 96 du Québec et du projet de loi C-32 d’Ottawa pour la communauté anglophone de la province.

Le Quebec Community Groups Network a organisé une conférence mardi matin à laquelle ont pris part des participants d’Ottawa et de Québec.

La ministre fédérale des Langues officielles, Mélanie Joly, a défendu le projet de loi C-32, qui prévoit le renforcement de la Loi sur les langues officielles.

Lire la suite

Les Anglo-Québécois entendent lutter contre la loi 96

C’est avec un discours et une stratégie de minorité assiégée que la communauté anglophone québécoise entend lutter contre la loi 96 du gouvernement caquiste, qu’elle estime être une atteinte à ses droits à plusieurs égards.

Sous le parapluie du Quebec Community Groups Network, quelque 150 personnes ont assisté lundi soir et mardi avant-midi à une conférence sur le sujet. Mardi, la ministre fédérale responsable des Langues officielles, Mélanie Joly, et l’adjoint parlementaire du premier ministre François Legault pour les relations avec les Québécois d’expression anglaise, Christopher Skeete, ont livré des allocutions et les participants ont pu ensuite prendre connaissance de résultats préliminaires d’une enquête et écouter les discussions d’un panel sur le sujet.

Lire la suite

Christopher Skeete, l’agent de liaison anglophone de Legault, se bat pour la loi 96.

Malgré les inquiétudes des groupes d’intérêt anglophones quant à une possible atteinte aux libertés et aux droits, le député de Sainte-Rose Christopher Skeete, l’agent de liaison du premier ministre François Legault avec la communauté anglophone du Québec, défend le projet de loi 96, la nouvelle loi proposée par le gouvernement de la CAQ pour mettre à jour la Charte de la langue française (loi 101).

“Le Quebec Community Groups Network regrette profondément que les changements proposés à la Charte de la langue française outrepassent les droits fondamentaux de la personne et érodent la vitalité de notre communauté minoritaire d’expression anglaise”, a déclaré le groupe basé à Montréal dans un communiqué.

Lire la suite

Un réseau d’organismes anglophones accuse Québec de chercher à le diviser

Le président du Quebec Community Groups Network (QCGN) allègue que l’adjoint parlementaire du premier ministre pour les relations avec les Québécois d’expression anglaise, Christopher Skeete, encourage les organismes membres du réseau à le quitter ou à désavouer ses positions s’ils souhaitent conserver leur financement public.

Lire la suite