Archive d’étiquettes pour : air canada

Le PDG d’Air Canada sous le feu des critiques pour son manque de français

Eva Ludvig du QCGN affirme qu’Air Canada n’a pas toujours respecté la Loi sur les langues officielles et qu’il n’est pas surprenant que le problème remonte jusqu’au sommet. Au cours d’une longue entrevue avec la chaîne d’information pancanadienne CTV, elle affirme que les commentaires et le manque de sensibilité de Michael Rousseau, ainsi qu’une ” certaine arrogance ” à l’égard de la langue française, ont « vraiment causé des dommages à la communauté anglophone du Québec…. ». Je ne suis pas sûre que des excuses soient suffisantes ».

Regardez ici

Noovo

Des propos qui ne passent pas

Eva Ludvig, du comité exécutif du QCGN, déclare à Noovo, dans le cadre d’un reportage vidéo approfondi, que les commentaires du PDG d’Air Canada, Michael Rousseau, portent atteinte à la réputation de la communauté anglophone du Québec et ont renforcé des mythes persistants et des stéréotypes dépassés depuis longtemps. Lesley Chesterman dit avoir été mortifiée par les commentaires de Rousseau. Mme Chesterman décrit Rousseau comme un dinosaure.

Regardez ici

UNE ATTITUDE « INDIGNE »

Pour le Quebec Community Groups Network aucune excuse officielle ne peut effacer les « dommages » causés par le PDG d’Air Canada envers la communauté anglophone du Québec. La présidente du groupe, Marlene Jennings, estime que les propos de M. Rousseau nourrissent le « mythe » que les Québécois d’expression anglaise sont une minorité privilégiée indifférente au fait français.

Lire la suite

Message du QCGN à Air Canada : Une simple excuse ne peut réparer les dommages causés au Québec d’expression anglaise

Montréal, le 4 novembre 2021 – Aucune excuse ne pourra réparer les profonds dommages que le PDG
d’Air Canada a infligés à la communauté d’expression anglaise du Québec et à la valeur nationale
intrinsèque de la dualité linguistique.

« Air Canada qui emploie de nombreux francophones est tenue de communiquer avec le public dans les
deux langues officielles, déclare Marlene Jennings, présidente du Quebec Community Groups Network.
Mais l’attitude affichée cette semaine par le PDG de l’entreprise, Michel Rousseau, à l’égard de la langue
française était d’une insensibilité et d’une arrogance à couper le souffle. »

Lire la suite

Hanes : Air Canada subit des turbulences qui auraient dû être évitées

Dès qu’il a été annoncé que Mike Rousseau, le nouveau chef de la direction d’Air Canada, prononcerait son premier discours en anglais devant un public d’affaires montréalais, il s’est mis sur une trajectoire de collision avec les faucons de la langue québécoise.

Même le Quebec Community Groups Network, le défenseur des droits des anglophones, a publié une déclaration caustique dénonçant les commentaires de Rousseau, qui manquent de tonalité et sont « étroits d’esprit “. La présidente du QCGN, Marlene Jennings, a déploré que ses remarques aient infligé “des dommages durables à la communauté anglophone du Québec et à la valeur nationale fondamentale de la dualité linguistique ».

Lire la suite

Le PDG d’Air Canada s’excuse après avoir admis qu’il n’a pas besoin de parler français

Les commentaires du PDG d’Air Canada selon lesquels il n’a pas besoin de parler français suscitent l’indignation générale dans tout le pays. Et ce, bien qu’il dirige une entreprise dont le siège social est situé à Montréal, où il vit depuis 14 ans. Comme le rapporte Raquel Fletcher, d’autres dirigeants demandent maintenant la démission de Michael Rousseau.

Regardez ici

Les excuses du PDG d’Air Canada ne parviennent pas à calmer les critiques sur les commentaires linguistiques.

Les excuses publiques présentées jeudi par le président et chef de la direction d’Air Canada, Michael Rousseau, au sujet de son incapacité à parler français, n’ont guère contribué à calmer la tempête linguistique qu’il a déclenchée cette semaine.

« Son attitude ne reflète tout simplement pas les valeurs de notre communauté », a déclaré la présidente du QCGN, Marlene Jennings, notant que les commentaires de M. Rousseau donnent des munitions aux partisans de la ligne dure, alors que le conflit linguistique est à l’avant-plan.

Lire la suite

Le PDG d’Air Canada s’excuse et s’engage à apprendre le français alors que la réaction au Québec s’amplifie

« Le commentaire étroit d’esprit de M. Rousseau, selon lequel il ne ressent pas le besoin d’apprendre le français, alimente le mythe selon lequel les Québécois anglophones constituent une minorité privilégiée indifférente au français », a déclaré Marlene Jennings, présidente du Quebec Community Groups Network (QCGN), un groupe de coordination composé d’organismes communautaires anglophones.

Lire la suite

Le patron d’Air Canada ne s’exprime qu’en anglais, le tollé est unanime

La dirigeante du Quebec Community Groups Network – un réseau qui rassemble les communautés anglaises –, a elle aussi déploré l’unilinguisme de Michael Rousseau. « Le p.-d.g. d’Air Canada fait honte tant à sa compagnie, qu’à la communauté minoritaire anglophone du Québec, qu’à tous les Québécois », a gazouillé Marlene Jennings.

Lire la suite