« Nous passons à l’offensive », déclare M. Roberge à propos du plan d’action de 603 millions de dollars pour promouvoir le français

Selon Eva Ludvig, présidente du Quebec Community Groups Network, les nouvelles mesures linguistiques dévoilées dimanche matin par le ministre de la Langue française, Jean-François Roberge, manquent de clarté quant à la façon dont le gouvernement évaluera la santé de la langue française. Elle conteste l’approche consistant à utiliser la langue parlée à la maison comme principal baromètre.

Lire la suite