Mon Québec : Les Québécois d’expression anglaise sont assiégés, mais bénis

Pour les Québécois d’expression anglaise, être une minorité à l’intérieur d’une minorité peut être à la fois un fardeau et une bénédiction, écrit la sénatrice à la retraite et ancienne rédactrice en chef de The Montreal Gazette, Joan Fraser. Alors que la division linguistique est l’une des caractéristiques qui nous définit, les Québécois ont aussi beaucoup de points en commun, poursuit Joan Fraser qui siège au Conseil d’administration du Quebec Community Groups Network et qui agit à titre de vice-présidente d’APPELE-Québec, le groupe de coordination formé pour défendre les commissions scolaires anglophones.

Lire la suite (en anglais seulement)