Les politiques linguistiques au cœur de l’élection fédérale partielle de Montréal

« On a l’impression, non sans raison, que le gouvernement fédéral cherche davantage à s’entendre avec le gouvernement du Québec qu’à nous protéger », déclare Joan Fraser à la CBC. La communauté anglophone a été laissée sur le carreau, ajoute l’ancienne sénatrice et rédactrice en chef de la Montreal Gazette, aujourd’hui membre du conseil d’administration du Quebec Community Groups Network (QCGN) : « Nous avons été habitués pendant un certain temps à l’idée que les politiques du gouvernement québécois n’ont pas tendance à nous aider beaucoup, mais que le gouvernement fédéral nous a donné un statut égal en droit ».

Lire la suite