Les groupes minoritaires du Québec devraient s’inquiéter de la décision rendue sur la loi 21, selon un groupe anglophone

« Toutes les minorités devraient s’inquiéter de la décision rendue jeudi après-midi par la Cour d’appel du Québec sur la loi 21, déclare Sylvia Martin-Laforge, directrice générale du Quebec Community Groups Network (QCGN), à CTV. Elle ajoute que ce jugement crée un dangereux précédent : « Cela signifie que le gouvernement peut adopter n’importe quel projet de loi, comme la loi 96, qui ignore nos droits humains fondamentaux sans craindre que les tribunaux puissent les annuler ».

Lire la suite