Le Québec est accusé de lancer une « guerre culturelle » contre l’anglais avec une loi stricte sur la langue française.

Le Daily Telegraph rapporte : « Le parti nationaliste au pouvoir au Québec, la Coalition Avenir Québec (CAQ), affirme que des mesures sévères sont ‘nécessaires de toute urgence’ pour la survie de la langue française… mais les critiques disent que cela pénalisera le bilinguisme ».

« Ce n’est rien contre les Québécois anglophones », dit le premier ministre François Legault : « Il s’agit de protéger le français ».

Lire la suite