Le QCGN inquiet que les amendements au projet de loi 10 n’épargnent pas nos institutions

Montréal, le 16 janvier 2015 – 

Bien que les leaders de la communauté d’expression anglaise du Québec aient fait preuve d’un optimisme prudent en décembre dernier quant aux modifications prévues à la réforme du secteur de la santé québécois, ils entretiennent désormais peu d’espoir que notre communauté puisse conserver une influence suffisante et continuer d’exercer un certain contrôle sur ses établissements de santé, alors que la Commission de la santé et des services sociaux reprend aujourd’hui son étude article par article du projet de loi 10.

Malgré les affirmations du ministre de la Santé et des Services sociaux Gaétan Barrette en décembre dernier, les amendements déposés à ce jour ne garantissent pas suffisamment la sauvegarde des hôpitaux, maisons de repos et centres de services sociaux de la communauté d’expression anglaise. Lesdites modifications ne préservent pas non plus le rôle de la communauté dans la gouvernance de nos établissements.

Lire le communiqué complet