Le QCGN appelle au dialogue constructif avec la communauté d’expression anglaise

Québec, le 11 avril 2013 – 

Les Québécois d’expression anglaise s’opposent au projet de loi 14 et croient que celui-ci devrait être abandonné. Cela ne signifie pas pourtant que notre communauté ne souhaite pas entretenir le dialogue afin de combler le fossé d’incompréhension qui persiste entre le gouvernement et sa minorité de langue anglaise. Voici un passage du témoignage présenté par le Quebec Community Groups Network (QCGN) devant la Commission de la culture et de l’éducation laquelle étudie présentement le projet de loi 14.

« L’ajout de restrictions fera peu pour protéger ou promouvoir la langue française », exprime le président du QCGN Dan Lamoureux, ajoutant que le gouvernement échoue à nouveau à faire la distinction entre les communautés d’expression anglaise et la menace de l’anglais comme langue principale du commerce et de la culture de masse dans un contexte de mondialisation. « Les Québécois d’expression anglaise se représentent pas une menace. »

Lisez le communiqué de presse complet