Le plan du gouvernement du Québec pour tuer les universités anglophones

Dans son analyse de la façon dont le gouvernement de la Coalition Avenir Québec traite les universités anglophones, la chroniqueuse Toula Drimonis cite un message antérieur de la présidente du QCGN, Eva Ludvig : « Si un gouvernement tentait de concevoir un plan pour réduire à néant les universités d’expression anglaise du Québec, il ne s’y prendrait pas autrement ».

Lire la suite