Le gouvernement Couillard a pris le déclin anglophone aux sérieux (EN)

QUÉBEC – Les représentants de la communauté d’expression anglaise du Québec saluent la nouvelle que les gouvernements fédéral et provincial portent un nouveau regard sur les façons de composer avec le déclin et l’avenir fragile des minorités vivant en région éloignée.

« Je n’ai jamais vu une lettre de ce genre; elle semble examiner et reconnaître certaines des préoccupations dont nous parlons depuis un moment », explique le président du Quebec Community Groups Network, James Shea, lors d’une entrevue téléphonique.

« Ils ont pris les choses à cœur. Il n’y a pas de doute qu’il y a un sentiment d’isolement chez nos aînés. Nous avons effectivement une génération qui ne parle que l’anglais. ».

Lire l’article dans The Montreal Gazette