Le déclin de la langue française est-il réel ?

Dans de nombreux milieux, il est désormais admis que le français est en déclin au Québec. En fait, pour de nombreux politiciens et commentateurs, la question n’est plus de savoir si le français est en déclin, mais plutôt de connaître l’ampleur de ce déclin. Pas si vite, selon le chercheur québécois respecté Jack Jedwab, directeur de l’Association d’études canadiennes et de Metropolis Canada (AEC-Metropolis). Selon Jedwab, le prétendu déclin est en fait basé sur différentes façons d’interpréter les données plutôt que sur une mesure objective de l'”anglicisation” croissante du Québec.

Lire la page 1

Lire la page 2