L’anglais est de moins en moins visible à l’hôpital St. Mary, disent les patients

Le comité des droits des patients de l’hôpital St Mary’s accuse l’administration établie sous le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, de modifier les panneaux, l’en-tête et d’autres communications qui semblent favoriser le français au détriment de l’anglais.

La question est très controversée parmi les membres du comité des usagers, qui soulignent que St Mary’s a été fondée par la communauté catholique irlandaise de Montréal et est considérée comme un hôpital officiellement bilingue qui continue de servir des milliers de patients anglophones chaque année.

En dépit de son statut bilingue, St Mary’s n’utilise plus de papier en-tête bilingue sur ses communications officielles, a appris The Montreal Gazette. De plus, certains patients qui ont écrit à l’administration de l’hôpital en anglais sur divers sujets se sont plaints de recevoir des réponses en français seulement, a déclaré un membre du comité des utilisateurs de longue date.

Geoffrey Chambers, président du Quebec Community Groups Network, qui défend les droits des Québécois d’expression anglaise, a refusé de commenter sur les préoccupations du comité d’utilisateurs de St. Mary, affirmant qu’il avait besoin de plus d’informations.

Cependant, M. Chambers a fait remarquer que dans le cadre de la réforme Barrette, connue sous le nom de loi 10, «un groupe de personnes intéressées« dans une institution fusionnée comme St. Mary, le Douglas et le Lakeshore peuvent demander un comité au ministre.”

Lire la suite (en anglais)