La « centralisation » du projet de loi 15 aura un impact sur l’accès à la santé des Anglophones

La présidente du QCGN, Eva Ludvig, était présente lors d’une réunion publique au Collège Dawson en début de semaine pour avertir les participants des impacts négatifs potentiels du projet de loi 15 sur l’accès aux services de santé en anglais. « Cette loi est une centralisation au sein d’un seul organisme, sous le contrôle de la bureaucratie  », a-t-elle expliqué. « Ils ne savent rien des communautés ».

Lire la suite