À PROPOS DU FONDS

Le Fonds d’innovation pour la communauté a été mis en place pour aider les communautés d’expression anglaise à créer des projets sociaux qui répondent aux besoins des Québécois d’expression anglaise en situation de vulnérabilité. Le Fonds, financé par le volet Enfants et familles du Programme de partenariats pour le développement social du gouvernement du Canada et géré par le Quebec Community Groups Network entre 2016 et 2019, a permis de mettre sur pied 10 projets novateurs qui ont véritablement transformés la vie de membres de la communauté. En ciblant les priorités des jeunes, des aînés et leurs soignants, ainsi que des nouveaux arrivants de la communauté, le Fonds a permis à des groupes communautaires d’aborder des enjeux sociaux de manière plus efficace.

Près de 2 000 aînés, de jeunes et de nouveaux arrivants vulnérables ont bénéficié de nouveaux services pour les aider à trouver un emploi, à combattre l’isolement et à apprendre de nouvelles compétences. De par cette seule mesure, le Fonds a généré un excellent rendement. De plus, l’objectif central du Fonds, c’est-à-dire que tous les projets soient pérennes, a été atteint avec succès.

Grâce au renouvellement du Fonds d’innovation pour la communauté en 2019, les jeunes et les aînés d’expression anglaise du Québec vont bénéficier d’un autre 1,1 M$, leur permettant ainsi d’apprendre de nouvelles compétences, de trouver des emplois et de lutter contre l’isolement. Le Fonds appuie présentement 10 organismes qui pilotent des initiatives sociales novatrices afin de remédier aux défis uniques dont font face les aînés et les jeunes marginalisés d’expression anglaise et d’augmenter les occasions inclusives d’apprentissage et d’emploi pour la plus jeune génération, renforçant ainsi la vitalité de nos communautés minoritaires d’expression anglaise.

2020-2023 : Des initiatives sociales répondent aux besoins des aînés et des jeunes d’expression anglaise en situation de vulnérabilité

Camp Weredale : Programme de travail et de compétences essentielles

Ce programme fera bon usage des installations du Camp Weredale pendant sa saison creuse afin d’offrir aux jeunes vulnérables et aux membres de Care Jeunesse âgées entre 18 et 25 ans une expérience positive et sécuritaire afin de les aider à accéder à l’emploi et à développer leurs compétences essentielles alors qu’ils font la transition vers l’autonomie. Pendant des sessions intensives de deux semaines, les participantes et les participants bénéficieront d’une formation de développement de compétences qui favorisent l’employabilité par le biais d’ateliers sur divers sujets, dont la gestion du budget, la gestion des soins personnels et l’établissement de réseaux de soutien. Les jeunes recevront une précieuse formation en services techniques et de travail en cuisine, ainsi que la possibilité de décrocher un emploi d’été au camp.

Committee for Anglophone Social Action (CASA) : Développer la marque d’une Gaspé d’expression anglaise

Ce projet se concentre sur l’identification et le développement d’occasions qui augmentent la reconnaissance de la communauté, de la capacité socioéconomique des personnes les plus marginalisées de Gaspé et l’appui de leurs contributions afin d’améliorer et de promouvoir le capital culturel de la minorité d’expression anglaise de la région par le biais d’entreprises sociales. Afin d’atteindre cet objectif, les activités du projet comprend : une étude de faisabilité, des campagnes de sensibilisation, la création de partenariats avec les Premières Nations Gesgapegiag, Listiguj et Gespeg, une série de consultations communautaires, l’élaboration et l’animation d’ateliers dans chaque MRC pour divers groupes cibles, des recherches marketing et la création d’un plan d’affaire pour entreprises sociales.

L’Association de la communauté noire de Côtes-des-Neiges : Pour accéder aux études en français à l’aide d’une appli

En collaboration avec une entreprise de technologie montréalaise, l’Association prévoit développer et mettre à l’essai une appli conçue pour aider les parents issus de la communauté noire d’expression anglaise, ainsi que d’autres communautés racialisées, à enseigner à leurs enfants d’âge préscolaire des compétences de littéracie francophone afin de mieux les préparer à accéder au système scolaire de langue française. Les activités comprennent des groupes cibles et d’évaluation des besoins, la mise à l’essai avant et après des versions non-techniques et beta de l’appli, de la recherche marketing et la création d’un plan d’affaires.

Réseau de la jeunesse noire (DESTA) : DestaNation TECH

Ce programme se concentre sur l’entrepreuneurship en matière de technologie et sur l’employabilité. Il est conçu pour aider les participantes et les participants à surmonter les obstacles dont font face les jeunes Noirs d’expression anglaise. DestaNation Tech propose des ateliers de codage, de conception Web « front-end », d’analyse de données, de graphisme et de marketing numérique. Des rencontres trimestrielles pour des professionnels Noirs qui œuvrent en technologie et le développement de partenariats avec des spécialistes en ressources humaines qui travaillent dans la sphère technologique aideront les participantes et les participants à accéder au marché du travail. De plus, une agence de consultation DestaNation sera lancée afin de permettre aux participantes et aux participants performants la possibilité d’offrir leurs services à titre de travailleuses et de travailleurs autonomes et de contribuer à la pérennité du projet.

Gay and Grey : Projet de sensibilisation pour les aînés LGBTQ d’expression anglaise

Lancé en 2018, Gay and Grey fut créé par Prévention CDN-NDG et Services Coup de Balai afin de répondre aux divers besoins des aînés LGBTQ d’expression anglaise. Ce projet vise à faire connaître l’organisation à la communauté des aînés LGBTQ de Montréal par le biais de diverses activités sociales et d’information, y compris des activités intergénérationnelles LGBTQ et le développement de partenariats afin de créer un réseau de soutien et de promotion des services offerts par le personnel LGBTQ soignant. Les initiatives de sensibilisation comprennent l’élaboration d’un plan de marketing et de communication pour l’organisation qui vise à augmenter la visibilité et de favoriser la participation des membres de la communauté des aînés LGBTQ d’expression anglaise.

Musée du Montréal juif : Occasions professionnelles pour les jeunes vulnérables à l’aide de bourses et de microsubventions  

Ce projet créera de nouvelles occasions professionnelles et créatives pour les jeunes en situation de vulnérabilité provenant de la communauté juive et d’autres groupes de Québécois d’expression anglaise au Québec afin de les aider à se connecter à la culture, au patrimoine et à la vie en communauté. De nouveaux postes seront offerts aux jeunes de la minorité d’expression anglaise par le biais de programmes de bourses de recherche au sein du Musée, de l’alimentation et de l’histoire orale. L’élaboration de programmes de microsubventions existants pour la création, de l’exploration culturelle et de la création d’un nouveau programme de microsubventions alimentaires contribueront ainsi à augmenter la capacité et la diversité du Musée, tout en offrant aux jeunes vulnérables des occasions d’apprentissage expérimentales payées.

Press Start: L’initiative d’employabilité Press Start

Cette coopérative, dirigée par des jeunes en partenariat avec Bâtiment 7, un organisme sans but lucratif qui  propose une expérience d’apprentissage communautaire, telle que la mécanique automobile, l’aménagement paysager, la sérigraphie et la réparation de vélos, accueille des jeunes marginalisés et à risque. Les participantes et les participants pourront accéder à des possibilités de formation et de mentorat payés afin d’acquérir les compétences nécessaires qui leur permettront d’accéder au milieu du travail, en plus d’avoir l’occasion de participer à des ateliers de compétences générales et de développement communautaire. Les divers projets offerts par Bâtiment 7 fourniront de l’expérience pratique aux jeunes afin qu’ils puissent explorer une variété de métiers avec le soutien de mentors compétents.

Project 10 (P10) : Un projet d’innovation et de collaboration chez les jeunes trans, noirs, autochtones et personnes de couleur (PEQTBIPOC)

En tant que seul groupe de jeunes 2LGBTQ+ qui offre un soutien aux jeunes d’expression anglaise, P10 propose des programmes communautaires, des ressources et des services qui ont un véritable effet sur la communauté depuis maintenant 25 ans. Grâce à ses objectifs d’augmenter la diversité interne de l’organisme et à sa capacité à desservir un clientèle plus diversifiée, ce projet vise à complètement restructurer son programme QTBIPOC et assurer son soutien à un projet de recherche autochtone trans en partenariat avec des organisations autochtones et l’Université de Montréal. Les conclusions de ces deux projets permettront d’alimenter la conception de la programmation de P10 puis de fournir de précieuses données, en plus de créer des partenariats afin d’aider P10 avec sa capacité de développement organisationnelle.

The Suspicious Fish: Favoriser l’avenir par le biais de l’écriture

Suspicious Fish est un organisme de littératie et d’art situé à Verdun qui propose des ateliers de création littéraire à des enfants provenant de familles à faible revenu. L’organisme vise à augmenter le nombre de participantes et de participants et d’élargir sa démographie cible avec le lancement de nouveaux programmes pour les jeunes du secondaire, les aînés et les jeunes adultes de la région du Sud-Ouest et de Kahnawake. En reconnaissant les défis et la vulnérabilité de plusieurs résidents du Sud-Ouest et de Kahnawake, Suspicious Fish vise à habiliter les participantes et les participants par le biais d’atelier créatifs pertinents et de rédaction éditoriale qui font la promotion de l’amélioration des compétences en littératie et de la diminution de l’isolement social, couplé de projets d’écriture (autochtone et non autochtone) qui seront publiés dans une anthologie. Le financement du Fonds sera également utilisé pour le renforcement des capacités.

The Depot : La voie vers le marché du travail pour les jeunes

Dans le but d’aplanir les obstacles au succès des jeunes marginalisés, en particulier chez les jeunes d’expression anglaise pour lesquels il y a peu d’opportunités, ce projet permet de développer et d’établir les meilleures pratiques dans le cadre de six postes permanents à temps partiel pour les jeunes au sein de l’équipe The Depot. Nous offrons aux participantes et aux participants la chance de développer des compétences de travail transférables dans un environnement favorable à l’apprentissage. Ces postes fourniront de l’expérience de travail indispensable et l’accès à l’emploi au sein de l’organisation, dans le secteur communautaire et au-delà. Le projet permettra également à The Depot d’honorer son engagement qui consiste à embaucher des résidents du quartier, s’assurant ainsi que son travail reflète l’expérience, les besoins et la vision des membres de la communauté qu’elle dessert.

2016-2019 : DE L’INNOVATION EN ACTION

Le Fonds d’innovation pour la communauté a financé 10 projets novateur qui ont véritablement transformé la vie de Québécoises et de Québécois d’expression anglaise. Visionnez notre documentaire afin de découvrir comment.

Veuillez noter que tous les vidéos sont en anglais seulement.

L’Association Coasters

Les responsables en régions isolées au Québec déplorent souvent l’exode des cerveaux – des jeunes qui partent étudier dans les grandes villes et qui ne reviennent plus.

Cela est tout particulièrement vrai chez les jeunes d’expression an- glaise, qui ont encore moins d’occasions de travailler dans leur propre langue que leurs homologues de langue française. Il est donc réconfortant d’entendre Heidi Buckle, dire que le taux de rétention des diplômés du secondaire d’expression anglaise dans la lointaine Basse-Côte-Nord du Québec est élevé.

Lire la suite

Le conseil pour les anglophones madelinots

De tous les problèmes inhérents aux Îles-de-la-Madeleine dont Helena Burke doit tenir compte, il y en a un qui domine – l’attrait de la mer. La directrice générale du Council for Anglophone Magdalen Islanders (CAMI) explique que c’est tout un défi de demander à un adolescent s’il préfère rester à l’école ou bien gagner 40 000 $ pour une saison de pêche. La réponse est assez prévisible. Ajoutez a cela une petite île isolée, une minuscule population d’expression anglaise de 650 personnes, et moins d’opportunités que sur le continent et les problèmes deviennent compliqués.

Lire la suite

Le dépôt – Centre communautaire d’alimentation

Le Dépôt centre communautaire d’alimentation est à la base une banque alimentaire. L’organisme distribue des paniers d’épicerie et des repas communautaires aux personnes démunies dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal. Il organise également des ateliers de cuisine communautaire, cultive son propre jardin collectif et gère des jardins communautaires pour l’arrondissement. Mais maintenant, grâce à un don du Fonds d’innovation pour la communauté, Le Dépôt est aussi en train d’ajouter des « portes d’entrées » et des « voies d’accès », diversifiant ses services pour aider les jeunes à trouver un emploi, particulièrement pour les nouveaux arrivants au Québec.

Lire la suite

DESTA Réseau de la jeunesse noire

DESTA, l’acronyme de Dare Every Soul to Achieve, a pour mission d’offrir une formation professionnelle et des possibilités de croissance pour les jeunes Noirs âgés de 18 ans à 35 ans dans le quartier de la Petite-Bourgogne à Montréal. Les vieux préjugés ont la vie dure; la disparité salariale, le niveau d’éducation et le taux de chômage défavorisent toujours la communauté noire de manière disproportionnée. Tout comme, d’ailleurs, le taux d’incarcération. Les Noirs représentent 3 pour cent de la population canadienne, mais 9 pour cent des détenus fédéraux. Le taux de chômage de la communauté noire est plus que le double de celui des francophones n’appartenant pas à une minorité visible. Seulement 9,5 pour cent des Noirs Montréalais gagnent plus de 50 000 $ par an, comparativement à 25 pour cent des Montréalais anglophones qui n’appartiennent pas à une minorité visible.

Lire la suite

Conseil des aînés et des aînées de N.D.G.

« Le programme au complet est un don du ciel, tout simplement exceptionnel », estime Anne Mackay, coordonnatrice du transport médical du Conseil des aînés et des aînées de N.D.G. « On a commencé à en faire la promotion dès qu’on a reçu les fonds et tout de suite on a été inondé. Je n’avais aucune idée du nombre d’aînés isolés il y avait et à quel point ils étaient seuls. » La mission du Conseil, situé à l’ouest de Montréal, est de réduire l’isolement, si fréquent parmi les personnes âgées. Le Conseil aide les aînés de langue anglaise à faible revenu qui ont besoin d’accompagnement lors de visites médicales, entre autres services.

Lire la suite

Espoir Nouveau – Centre pour personnes âgées

Avant de recevoir un don du Fonds d’innovation pour la communauté, le programme informatique de Espoir Nouveau – Centre pour les personnes âgés n’était pas exactement à la fine pointe de la technologie. « On avait un vieil ordi Dell lent comme une plante qui était plus vieux que mon fils de 30 ans », se souvient Gerry Lafferty, directeur général de New Hope dans l’arrondissement de Notre-Dame-de- Grâce à Montréal. « On appelait ça un programme informatique, avec un ordi bidon et un ou deux bénévoles ». La mise de fonds a permis à New Hope de payer les salaires d’un coordonnateur et d’un instructeur – et à plus de 80 aînés de faire un peu de rattrapage avec la technologie mondiale en constante et rapide mutation.

Lire la suite

L’Organisation des jeunes de Parc-Extension

Le financement pour le programme de l’Organisation des Jeunes de Parc-Extension (PEYO) était le plus modeste des 10 qui ont été choisis par le Fonds d’innovation pour la communauté. Mais ce sont les résultats qui comptent, et à ce point de vue, ça a été un succès retentissant. « Ça devait être un programme très simple, deux cours, chacun avec dix étudiants », explique Jo-An Audrey Jette, directrice générale de PEYO. Le programme I AM : Competent proposait à 20 étudiants immigrants de passer 20 heures dans une cuisine avec un chef professionnel pendant 15 semaines pour apprendre des choses pratiques, telles l’hygiène et la sécurité alimentaire. Le programme consacrait également 10 heures au perfectionnement de compétences linguistique et à l’enseignement aux nouveaux arrivants des techniques de recherche d’emploi et des codes culturels du Québec.

Lire la suite

Phelps Aide

Le taux d’obtention de diplôme d’études secondaires parmi les jeunes de langue anglaise dans la région de Stanstead dans les Cantons-de-l’Est est à peine supérieure à 50 pour cent – 24 pour cent de moins que la moyenne du Québec. Plus de la moitié d’entre eux ne parlent pas français chez eux et près d’un quart n’arrivent même pas à s’exprimer dans la langue majoritaire. Les conséquences concrètes de cette triste réalité? Trente-quatre pour cent des femmes et 27 pour cent des hommes entre 25 ans et 64 ans qui n’ont pas d’emploi n’en est pas la moindre.

Lire la suite

La voix des Anglophones du Québec

Pour la plupart d’entre nous, foncer vers de nouveaux horizons est un idéal. Pour les jeunes ayant des besoins spéciaux, il s’agit d’une nécessité s’ils veulent mener une vie productive. Le programme du groupe La voix des anglophones du Québec (VEQ), Expanding Horizons, qui est financé par le Fonds d’innovation pour la communauté, est structuré pour répondre aux besoins des jeunes de langue anglaise âgés de 16 à 29 ans qui sont à risque ou qui ont des besoins spéciaux. « Il y avait un vide en matière de programmes destinés pour les personnes âgées de plus de 21 ans », explique Brigitte Wellens, directrice générale de VEQ. « Il n’y avait rien pour eux, pas de soutien. »

Lire la suite

Service d’emploi pour les jeunes

Le pourcentage de nouveaux immigrants au Québec qui quittent pour d’autres provinces est extrêmement élevé – ce qui explique pourquoi un des objectifs de Service d’emploi pour les jeunes (YES) est d’endiguer cet exode, avec l’aide du financement obtenu du Fonds d’innovation pour la communauté. Depuis maintenant un quart de siècle, YES aide les jeunes, majoritairement de langue anglaise, à marier leurs compétences avec des postes que les employeurs veulent combler. « Notre projet avec le Fonds était précisément pour les nouveaux arrivants qui veulent percer le marché du travail chez nous », explique Annalise Iten, directrice du programme de recherche d’emploi pour YES.

Lire la suite

NOUVELLES (FR/AN)

Le Fonds d’innovation pour la communauté offre 1,1 M $ aux jeunes et aux aînés d’expression anglaise

Les jeunes et les aînés du Québec d’expression anglaise…

Dix projets choisis pour aider les anglophones du Québec vulnérables (EN)

Le Quebec Community Groups Network a été choisi pour solliciter…

Mobilisation des connaissances (AN)

Nous vous invitons à consulter nos ressources en anglais ici.