Suivre un lien ajouté manuellement

LA COMMUNAUTÉ D’EXPRESSION ANGLAISE DU QUÉBEC ET LES ÉLECTIONS FÉDÉRALES 2019

Le gouvernement du Canada a l’obligation, sous la Loi sur les langues officielles, d’améliorer la vitalité de la communauté d’expression anglaise du Québec, d’appuyer nos communautés et de participer à leur développement. Notre communauté minoritaire de langue officielle, qui représente plus de 1 million de citoyens d’expression anglaise, a la possibilité d’influencer les résultats dans plusieurs circonscriptions. C’est à nous de s’assurer que ceux qui souhaitent obtenir notre appui comprennent et secondent l’importance de nos préoccupations communautaires.

Avant l’élection, le Quebec Community Groups Network a fait appel à des organisations qui représentent les Québécoises et les Québécois d’expression anglaise aux quatre coins de nos régions et de nos secteurs. Nous avons recueilli et trié les commentaires reçus sur les priorités d’intervention de notre communauté. Nous avons ensuite partagé ces préoccupations majeures avec les principaux partis fédéraux pour deux raisons : pour s’assurer qu’ils sont au courant des priorités du Québec d’expression anglaise et pour obtenir un engagement de leur part afin de nous aider à atteindre nos objectifs collectifs.

Alors que les dirigeants et les partis courtisent votre vote, nous encourageons les membres de la communauté de garder ces questions en tête. Veuillez cliquer sur les logos des partis suivants pour lire leur réponses (en anglais seulement). Nous publierons d’autres réponses au fur et à mesure que nos les recevrons.

ENJEUX ÉLECTORAUX POUR LE QUÉBEC D’EXPRESSION ANGLAISE

La Loi sur les langues officielles et modernisation
Renouvellement de la Stratégie en langues officielles
Bilinguisme et dualité linguistique
Coopération intergouvernementale et services offerts en langue minoritaire
Droits linguistiques constitutionnels
L’accès à la justice en anglais
Immigration et intégration
Représentation
Emploi et prospérité économique
Développement régional et rural
Jeunesse
Arts, culture, patrimoine et médias

LOI SUR LES LANGUES OFFICIELLES ET MODERNISATION

Respecter et reconnaître que l’anglais et le français sont les langues officielles du Canada.

S’engager à moderniser la Loi sur les langues officielles lors du mandat du prochain parlement.

Renforcer le principe d’égalité du statut de l’anglais et du français, particulièrement au sein de toutes les institutions sujettes à la loi.

Assurer une égalité substantielle à toutes les communautés minoritaires de langue officielle, ainsi que des consultations solides, obligatoires et dotées de ressources adéquates à tous les niveaux.

RENOUVELLEMENT DE LA STRATÉGIE EN LANGUES OFFICIELLES

S’engager à l’élaboration de la prochaine Stratégie en langue officielle fédérale.

Garantir des investissements fédéraux qui assurent le développement de communauté vulnérables isolées par des facteurs géographiques, économiques, culturels et autres. Ces communautés doivent avoir un accès équitable aux programmes du plan d’action.

S’investir de façon importante dans la capacité d’élaboration de politiques du Québec d’expression anglaise dans des domaines critiques, tels que l’éducation, la santé et les services sociaux, les arts et la culture, la justice, la production médiatique, les questions relatives aux femmes, les aînés, les jeunes et les associations de parents.

BILINGUISME ET DUALITÉ LINGUISTIQUE

Promouvoir les avantages du bilinguisme auprès de tous les Canadiennes et Canadiens et s’assurer que les communautés majoritaires du pays sont impliqués dans l’avenir des langues officielles.

S’engager à faire des démarches sérieuses et de fournir les ressources adéquates qui démontrent les avantages économiques, culturels et sociaux du bilinguisme à nos populations majoritaires.

S’assurer que des formations gratuites en français soient offertes à tous les membres de la communauté.

Fournir plus d’occasions aux Québécoises et aux Québécois d’expression anglaise qui apprennent le français de passer de la salle de classe à un environnement de travail.

COOPÉRATION INTERGOUVERNEMENTALE ET SERVICES OFFERTS EN LANGUE MINORITAIRE

S’engager à travailler avec la province afin d’offrir une gamme complète de services aux Québécoises et au Québécois d’expression anglaise.

S’assurer que toutes les ententes intergouvernementales avec le gouvernement du Québec comprennent des clauses linguistiques qui lient les ressources fédérales au devoir fédéral de fournir des services en anglais.

Effectuer les transferts fédéraux au Québec à condition que les ententes soient transparentes et que le Québec soit publiquement responsable de l’usage des ressources.

S’engager à s’assurer que tous les programmes fédéraux soient à la portée des membres de notre communauté. Il est nécessaire de porter une attention particulière aux programmes implémentés dans des domaines où le pouvoir est exercé conjointement par le gouvernement fédéral et provincial.

S’engager à augmenter les transferts de paiement réservés aux services qui s’adressent aux Québécoises et aux Québécois d’expression anglaise. Même si la moitié des Canadiennes et des Canadiens qui vivent dans des environnements de langue minoritaire font partie de notre communauté, nous recevons l’investissement fédéral par habitant pour des services en langue minoritaire le plus bas par opposition à toute autre province ou territoire.

DROITS LINGUISTIQUES CONSTITUTIONNELS

Consolider les droits linguistiques des minorités et fournir plus de ressources pour les protéger.

Diffuser un message de soutien clair et sans équivoque qui souligne les droits en matière d’éducation des minorités linguistiques des Québécoises et des Québécois d’expression anglaise. Nous devons continuer à gérer notre système scolaire par le biais de commissions scolaires indépendantes et contrôlées par la communauté.

Enchâsser dans la loi le Programme de contestation judiciaire. Intégrer le Comité d’experts chargé des droits en matière de langues officielles à la Loi sur les langues officielles afin de la protéger des caprices des prochains gouvernements.

Doubler le financement disponible par le biais du Comité d’experts chargé des droits en matière de langues officielles du Programme de contestation judiciaire. Indexer ces ressources sur le coût de la vie.

L’ACCÈS À LA JUSTICE EN ANGLAIS

S’assurer que les Québécoises et les Québécois d’expression anglaise puissent accéder à la justice en anglais.

Assurer une meilleure conscience au droit des Québécoises et les Québécois d’accéder au système judiciaire en anglais.

S’engager à améliorer la coopération entre le gouvernement fédéral et provincial et s’assurer que les citoyens du Québec qui utilisent l’anglais comme première langue puissent accéder à tous les services dont ils ont besoin, et ce, à travers tout le système juridique. Ceci requiert de la formation supplémentaire du personnel, notamment pour les sténographes judiciaires de langue anglaise.

Garantir que les lois et la jurisprudence soient bien traduits et disponibles dans des délais raisonnables, et accorder une valeur égale aux décisions légales dans les deux langues officielles.

IMMIGRATION ET INTÉGRATION

Soutenir des services d’intégration aux nouveaux arrivants d’expression anglaise au Québec.

Fournir du financement aux organisations qui travaillent à intégrer de nouveaux arrivants qui ne sont pas couverts par l’Accord Canada-Québec relatif à l’immigration et à l’admission temporaire des aubains.

Créer une stratégie afin de répondre au changements démographiques constants de la communauté d’expression anglaise du Québec.

S’assurer que les nouveaux arrivants reçoivent les outils nécessaires pour mieux s’intégrer.

REPRÉSENTATION

Soutenir notre capacité à contribuer au renforcement des langues officielles au niveau national.

S’assurer que le Québec d’expression anglaise est reconnu en tant que communauté linguistique minoritaire qui se distingue de la majorité linguistique d’expression anglaise du Canada.

S’engager à travailler avec le Québec d’expression anglaise à titre de partenaire à part entière et égale à l’élaboration de politiques et de programmes de langues officielles, ainsi qu’à toute entente intergouvernementale qui affecte la vitalité de notre communautés.

S’assurer que le Québec d’expression anglaise est représenté de façon équitable dans les Comités permanents sur les langues officielles, que ce soit à la Chambre des commune ou au Sénat du Canada.

EMPLOI ET PROSPÉRITÉ ÉCONOMIQUE

Participer à la prospérité économique afin d’améliorer celle des Québécoises et des Québécois d’expression anglaise.

Élaborer des politiques et des programmes ciblés qui offrent aux membres de notre communauté l’occasion de trouver un emploi au sein de leurs communautés.

Exiger que les institutions fédérales du Québec qui opèrent à l’extérieur de la région de la capitale nationale élaborent et mettent en œuvre un plan afin de recruter –et de retenir– des Québécoises et des Québécois d’expression anglaise afin qu’ils puissent travailler à des niveaux qui correspondent au poids démographique de notre minorité linguistique.

Créer des mécanismes formels qui relient les institutions fédérales avec les institutions post-secondaires du Québec d’expression anglaise afin de s’assurer que nos jeunes sont motivés et préparés à entreprendre une carrière dans la fonction publique.

Fournir un soutien aux jeunes et aux travailleurs par le biais de cours de français afin de les aider à faire une transition vers de nouvelles carrières.

DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL ET RURAL

S’assurer que les communautés d’expression anglaise vivant dans des régions éloignées (isolées et rurales) aient un accès équitable aux investissements fédéraux.

S’assurer qu’une connexion robuste et à haut débit soit accessibles dans les régions rurales. Il est essentiel de continuer à développer nos économies rurales et de permettre –et d’améliorer– l’accès à des services gouvernementaux aux régions éloignées.

Assurer un accès plus important à des programmes de formation professionnelle.

JEUNESSE

Élaborer des stratégies afin de contrer l’exode des jeunes Québécoises et Québécois d’expression anglaise.

S’engager à offrir des programmes spécifiques à des jeunes d’expression anglaise leur permettent d’acquérir des compétences et de l’expérience de travail. Ils doivent être habilités à obtenir et à maintenir une situation d’emploi stable et savoir qu’ils ont un avenir économique sûr au sein de leurs communautés.

Investir dans des programmes qui motivent les jeunes d’expression anglaise et française à participer à des événement biculturels qui promeuvent l’implication des jeunes et qui renforcent leur appartenance collective et individuelle au Québec et au Canada.

Explorer des initiatives qui rassemblent des jeunes des deux groupes linguistiques afin de leur inculquer une compréhension plus profondément enraciné et mutuelle, ainsi que d’une et une appréciation plus poussée de ce que veut dire d’appartenir à une communauté minoritaire de langue officielle.

ARTS, CULTURE, PATRIMOINE ET MÉDIAS

Appuyer des politiques et des programmes qui alimentent un plus grand sentiment d’appartenance et qui améliorent la vitalité de nos communautés.

Augmenter l’appui aux organisations concrètes qui soutiennent les arts, la culture et le patrimoine, ainsi que les médias de minorité linguistique.

Fournir de l’aide financière pour la création et la rénovation d’espaces culturels afin de faire la promotion d’un plus grand accès aux arts et au patrimoine.

Investir dans des programmes qui font la promotion de la culture unique qu’est celle du Québec d’expression anglaise. Ces investissements devraient cibler des projets réalisés par le biais d’établissements d’éducation communautaire.

Maintenir et augmenter l’investissement dans les Fonds des médias du Canada et dans le Community Media Strategic Support Fund. L’augmentation d’un contenu médiatique diversifié créé et produit au Québec d’expression anglaise est essentiel afin d’entretenir un sentiment d’appartenance au sein de la population et favorise la reconnaissance et l’approfondissement de son identité.

Click here to add your own text