Éditorial : Le moment est venu pour les Québécois d’expression anglaise de se concentrer sur leur avenir

À la suite des nouvelles mesures qui visent à protéger la langue française décrétées par les gouvernements provincial et fédéral, les Québécois d’expression anglaise devraient être pardonnés de se demander « Mais qu’adviendra-t-il de nous? », écrit le comité de rédaction de The Montreal Gazette. Les communautés d’expression anglaise du Québec requièrent aussi de la protection, même si la langue anglaise – en tant que langue majoritaire au Canada et la lingua franca du monde du commerce, de la technologie et de la culture populaire – en n’a pas de besoin.

Lire la suite (en anglais seulement)