Dubé est prêt à abandonner l’amendement au projet de loi 15 s’il met en péril les services en anglais

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a fait marche arrière vendredi : “Je retirerai (un nouvel amendement surprise proposé pour le projet de loi 15) si je ne suis pas en mesure de réaliser ou de mettre en place l’engagement que nous avons pris, à savoir qu’il n’y aura aucun changement dans les services offerts aux anglophones ou dans le statut de leurs hôpitaux. Je tiens à ce que cela soit clair”. Il ajoute : “Je n’ai pas compris cette question : “Je n’ai pas compris cette question. Dans une déclaration ferme, le Quebec Community Groups Network (QCGN) a qualifié l’amendement proposé d'”action malveillante”. Sa présidente, Eva Ludvig, estime qu’il “s’inscrit dans une tendance très désagréable de la CAQ (Coalition Avenir Québec) : la seule façon pour elle de protéger et de promouvoir le français au Québec est de restreindre les droits et l’accès aux services de la communauté anglophone, même si ces droits linguistiques minoritaires sont garantis par la loi”.

Lire la suite