Des groupes québécois s’élèvent contre le projet de loi protégeant la loi sur la laïcité

« Nous attendons du gouvernement fédéral qu’il intervienne ou qu’il exprime ses préoccupations quant à l’utilisation préventive de la clause dérogatoire par les provinces », dit Sylvia Martin-Laforge, directrice générale du Quebec Community Groups Network (QCGN). Le QCGN répondait à Jean-François Roberge, ministre québécois responsable de la laïcité, après qu’il eut déposé le projet de loi 52, qui vise à prolonger de cinq ans l’utilisation de la clause dérogatoire afin de protéger la loi 21, la loi québécoise sur la laïcité, contre les contestations judiciaires pour violation de la Charte canadienne des droits et libertés.

Lire la suite